Accueil » ORAN » Vastes enquêtes sur l’huile de table et le lait. Des opérateurs veulent une mainmise sur le marché

Vastes enquêtes sur l’huile de table et le lait. Des opérateurs veulent une mainmise sur le marché

Pénuries de l’huile de table, du lait en sachet ou conditionné emballé (depuis samedi 8 janvier), le consommateur oranais en est apparemment extorqué au vu de l’ampleur des pratiques illicites sur le marché de la consommation local depuis début janvier. D’aucuns parmi les ménages soupçonnent, depuis quelques jours, l’existence d’une certaine résistance de monopoles et d’opérateurs voulant assurer la mainmise sur certaines filières de produits stratégiques. Les magasins d’alimentation générale et les gérants de supérettes qui sont nombreux à dénoncer la rareté de l’huile de table causée, selon eux, par les distributeurs et certains opérateurs spécialisés en la matière, prétendent qu’ils ne peuvent agir autrement que par des hausses des prix en raison des quantité faibles dont ils sont approvisionnés, référence à l’huile de table dont le prix a atteint 150 da le litre (contre 135 da). L’huile de table a disparu des étals du marché local depuis plusieurs jours. Une rumeur sur une prétendue pénurie de ce produit a conduit les ménages à acheter l’huile de table et à la stocker en prévision du ramadhan et certains commerçants à la stocker pour hausser les prix. En tous les cas, dans la majorité des magasins du centre-ville d’Oran, l’huile de table de 1 litre qui est à la portée des faibles bourses, était jusqu’à samedi indisponible excepté peut-être et à des proportions gardées l’huile de 5 litres. Le wali d’Oran, Sayoud Said, n’a pas manqué d’aborder, dimanche, la question des pénuries de certains produits stratégiques comme l’huile de table et le sucre, lors d’une session extraordinaire de l’assemblée populaire de la wilaya (APW). Il a saisi l’occasion de dévoiler les grandes lignes de la stratégie afin de remonter à la source les principales causes ayant entraîné les pénuries de l’huile de table. Des enquêtes ont été déclenchées et ont permis de déterminer que l’une des causes de la supposée pénurie de l’huile table émane de coupures d’électricité dans l’usine de matières premières, qui approvisionne plusieurs wilayas en ce produit stratégique subventionné par l’Etat. Il a indiqué que plusieurs services, dont ceux de la Sonelgaz, se sont déplacés sur les lieux pour s’enquérir de la situation, suite à cela, l’usine a été sommée de rétablir la panne à l’origine de coupures électriques ayant engendré le dérèglement du marché de consommation en la matière. Il nous été également permis d’apprendre du wali, sur la base de ses enquêtes, que le marché d’habitude approvisionné de 40.000 quintaux (qx) de sucre en reçoit 17.000 qx seulement. Répondant en marge de la Session extraordinaire d’APW à notre question sur les mesures prises à l’effet de contrer ces pénuries, il a indiqué que de vastes enquêtes sont menées et se poursuivent toujours pour faire revenir à la normale la distribution de l’huile de table aux ménages.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :