Accueil » CHRONIQUE » Vaccination

Vaccination

La vaccination des populations, en vue d’un traitement préventif contre la Covid-19, tarde à s’administrer selon les normes médicales. Ce n’est pas notre avis, de toute façon, c’est l’avis des spécialistes. Le ministre de la Santé nous promet, toutefois, que l’opération de vaccination nationale va connaître une allure plutôt rapide, par rapport à ce qu’elle était durant les mois passés. Nous ne savons pas pourquoi cette allure qui traînait la patte pendant les mois passés, va-t-elle s’accélérer durant le mois en cours! Il doit y avoir des raisons, purement, techniques que le ministre s’est abstenu à dévoiler. Bien que notre situation covidienne ne soit pas du tout alarmante, mais il aurait fallu, quand même, se protéger par le vaccin. La Covid-19 avait déjà prouvé qu’il ne faudrait pas se fier aux tours qu’elle nous jouait. Nous n’avons conclu aucun traité de paix avec la Covid. Donc, il faudrait rester sur ses gardes, en faisant gaffe aux instants fatals d’inattention. A remarquer les comportements des gens et ce qui se déroule dans les lieux publics, le relâchement bat son plein. Plus de bavette, les mesures de distanciation ne sont pas, non plus, respectées. Les citoyens se comportent comme si rien n’était, à l’exception de quelques endroits – généralement étatiques – où l’imposition des gestes barrières est toujours de rigueur. Pour le reste, la Covid-19: oh ça! Tu veux dire la pandémie qui était passée, il y un an de ça! Tout laisse à croire que la Covid-19 est venue sur la planète Terre, il y plus d’une année de ça, ce n’est pas pour une petite visite de quelques jours ou même de quelques mois. Cette visite, peut-être indésirable, va, semble-il, durer des années. Personne, au fait, ne saurait pronostiquer sur son séjour macabre parmi nous. Et même, si on mettait au point un vaccin radical en avril, le mois suivant, il opérerait une mutation pour déjouer tous tes plans tramés à son encontre… Justement, c’est dans les pays où la recherche scientifique et technologique fait des merveilles où l’on clopine, où l’on est complètement, déboussolé. C’est, peut-être, la première fois dans l‘histoire de la science moderne qu’elle reste ébahie voire hébétée devant un événement -pourtant- paraissant simple. Oui, je dirais simple par rapport aux prouesses scientifiques et technologiques qui ont été réalisées durant les deux derniers siècles … Il n’est pas logique qu’une technologie ayant réussi un atterrissage spectaculaire sur Mars, se trouverait paralysée devant un virus, pratiquement, invisible à l’œil nu. Un virus qui a fait et continue à faire des ravages.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ça n’allaite plus Le lait se (re) fait rare

Une pénurie du lait qui ...

Pénurie et hausse des prix

La guerre du citoyen avec ...

Quel sort réserve-t-on pour le français?

“Un homme qui parle trois ...

Le réseau hôtelier national Est-il à la hauteur?

Quand nous abordons la situation ...

Société civile: quel rôle?

Lorsque l’on aborde la pertinente ...