Accueil » ACTUALITE » Usine hydro-canal d’Oued Fodda (Chlef). Les ouvriers sans salaire depuis 02 mois ferment la RN 4

Usine hydro-canal d’Oued Fodda (Chlef). Les ouvriers sans salaire depuis 02 mois ferment la RN 4

Avant hier, vers les coups de sept heures, les ouvriers de l’usine hydro canal d’Oued Fodda, qui n’ont pas touché un seul sou depuis 02 mois, ont bloqué la circulation routière au niveau de la route nationale qui passe à proximité de leur usine, la RN 4 en l’occurrence qui n’a pu être ouverte à la circulation routière que grâce à la présence du chef de daïra et d’un important service de sécurité, des ouvriers ramenés à la raison qui ont été reçus dans le bureau du directeur de l’usine où le chef de daïra a prêté écoute aux membres du syndicat des ouvriers de l’usine en question, qui lui ont fait part des problèmes financiers au sein desquels se débat l’usine et ses ouvriers à cause, ont-ils dénoncé, d’une mauvaise gestion au niveau de l’usine qui possède 02 carrières d’extraction de sable et gravier pour la fabrication de canalisations en béton qui est sa spécialité, deux carrières fermées exprès pour aller chercher le sable et le gravier à partir d’une carrière située dans la wilaya de Aïn Temouchent et auprès de la carrière de l’ENIR, deux carrières hors wilaya de Chlef pour faire travailler des camions d’une personnalité au frais d’hydro canal d’Oued-Fodda qui est criblée de dettes auprès de ces deux carrières, qui vivent leurs beaux jours au détriment des ouvriers de l’usine hydro canal d’Oued-Foda qui n’ont pas touché un seul sou depuis deux mois, sachant que la majorité des ouvriers de cette usine sont des pères de famille et qu’ils ont des bouches à nourrir. Le directeur de leur usine affirmera devant le chef de daïra qu’il est en sa possibilité de les satisfaire d’un demi mois de salaire chose qui n’a pas été accepté par les ouvriers, ils demandent leurs deux mois de salaire ou rien car il faut savoir que nous sommes à moins d’un mois du mois de ramadhan et qu’en ce mois sacré un demi mois de salaire c’est une goutte d’eau dans un océan. Affaire à suivre…

À propos A.Boukhtache

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Khaloufa, Béni Yakil et Azmouya (Chlef). Trois douars souffrent l’absence de route et le calvaire de l’isolement

La route de nos jours ...

Protection civile de Chlef. Deux enfants percutés mortellement par des véhicules le jour de l’Aïd El Fitr

Selon le commandant Sid Ahmed ...

Centre des personnes âgées de Sekassik (Chlef)Le wali partage les joies de l’Aïd El Fitr avec les pensionnaires

Le wali de Chlef, Brahim ...

Céréaliculture à Chlef. Faute de pluie, le blé vire au jaune !

Alors qu’on présageait une très ...

Sidi Ali Aïchoune (Chlef). Pas une goutte d’eau depuis deux mois

Bien que les pouvoirs publics ...