Accueil » ORAN » Urbanisme. Excès et maladresse

Urbanisme. Excès et maladresse

Oran comme d’autres wilayas du pays souffre de son urbanisme. Un débat important devra être à tous les niveaux d’intervention afin de cerner et de situer avec exactitude le goulot d’étranglement. La grande question qui se pose dans le domaine de la construction, c’est pourquoi les lois ne sont pas appliquées.
La conséquence essentielle est l’anarchie flagrante qui gangrène dangereusement notre cadre urbanistique, constructions sans permis, clochardisation des façades de nos quartiers et autres, affectent pratiquement tous les maillons de l’aménagement urbain et de la construction, n’aident pas les autorités concernées à faire respecter les lois de la république. L’extension anarchique des tissus urbains qui s’étalent exacerbés durant les années passées, ont porté un coup fatal à la rigueur urbanistique et à l’image de notre ville. Si dans d’autres pays l’urbanisation s’est faite au rythme des progrès techniques qui se sont succédé, dans nos villes, l’urbanisation précède l’industrialisation, elle se caractérise par une croissance rapide des villes, l’exode rural et surtout l’abandon d’une agriculture traditionnelle. Nous sommes en présence non pas d’une urbanisation technologique, créatrice de richesses telle qu’on a pu l’observer dans tous les Etat avancés, mais d’une vraie urbanisation démographique qui est partie prenante du processus du sous-développement. À cet égard, le cas de nos villes, en particulier les grandes wilayas, est édifiant. En effet, la wilaya d’Oran a subi pendant longtemps une explosion urbaine qui a défié toutes les prévisions et qui a pris au dépourvu les pouvoirs publics. La ville ne pouvait absorber facilement cette  »inflation démographique », eu égard à la faiblesse patente de ses structures d’accueil et à l’insuffisance notoire de ses activités économiques qui gonflent dans le secteur tertiaire. Cet essor du phénomène urbain s’explique à travers l’urbanisation démographique qui s’est amplifiée de manière accélérée sécrétant des espaces dérivés voir surimposés. Ce véritable fléau qui pourrit la vie de nos villes et de nos quartiers nuisant l’image de notre pays, des blocs qui continuent à pousser comme des champignons dans la brousse.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Eau, boissons gazeuses, jus….., étalés sous un soleil de plomb. «Un danger pour la santé publique»

Les palettes de boissons gazeuses, ...

Transport urbain et suburbain. A quand la fin de la médiocrité

Les transports urbains Oranais n’ont ...

Délinquance. Vols et agressions prennent de l’ampleur

Alors que la délinquance du ...

Établissements classés et commerces informels… Une économie populaire dénigrée

Le mécanicien, le tôlier… de ...

Prostitution. Le phénomène prend de l’ampleur

«La prostitution est présente dans ...