Accueil » RÉGIONS » Université de Mostaganem. Les start-up, un socle académique approbatif

Université de Mostaganem. Les start-up, un socle académique approbatif

L’arrêté ministériel 1.275 du 27 septembre 2022, émanant du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche scientifique, portant sur le mécanisme: «un diplôme, une start-up», donne un nouveau souffle à l’action universitaire car il édifie un socle académique approbatif. En effet, mercredi dernier, au niveau de la Faculté de Médecine, s’est tenue une cérémonie de présentation de deux projets pour la création d’entreprises naissantes. Le travail coordonné des équipes de la Maison de l’Entreprenariat, du CRE, du BLEU et celle des incubateurs de l’UMAB, s’est soldé par la naissance de deux prestigieux projets de start-up. Faut-il rappeler qu’au niveau des diverses facultés, 120 projets visant des entreprises naissantes sont incubés par les mécanismes déjà établis à l’Université «Abdelhamid Ibn Badis». Deux projets, issus de l’incubateur, ont été mis en débat, en guise de première expérience. Le premier de 3ème année licence, intitulé  »Ceréallina » qui consiste à fabriquer un aliment complémentaire avec les extraits des céréales, de culture des algues et de spiruline. Le second nommé  »PROTEINOV » d’un sortant en master 2 dont le thème est la production de protéines curatives. Les deux projets ont été dûment validés par le jury, instauré à cet effet. Le Pr Brahim Bouderah, en sa qualité de recteur et à travers son allocution enrichissante, a donné le coup d’envoi à l’évènement, en présence de l’ensemble des cadres de son établissement, des invités et de nombreux étudiants, venus à l’occasion. Dans son allocution, il a surtout mis l’accent sur les efforts consentis par les équipes qui ont en charge le projet, objet de l’arrêté. Il poursuivra, remerciant chaleureusement les responsables des incubateurs, du BLEU, le CRE et la Maison de l’Entreprenariat, pour la qualité du travail dont les résultats sont encourageants. A l’occasion, le recteur s’est exprimé sur le projet de l’université qu’il compte mener avec le potentiel des compétences de l’UMAB. Il ambitionne de redynamiser la recherche, en mettant les moyens adéquats et de s’ouvrir à l’environnement afin de contribuer au développement local de la wilaya mais surtout à développer les activités académiques et de l’enseignement pour aller, par la numérisation, vers la performance et le constant perfectionnement. Il a informé publiquement sur la toute récente naissance à l’UMAB, du Département Pharmacie qui vient en soutien aux formations de la Faculté de Médecine. D’autres projets sont en perspective, ajoutera le directeur, ceux-là vont venir étoffer l’offre de formation des filières à l’UMAB, notamment la filière vétérinaire, la chirurgie dentaire, la science botanique. Le recteur ambitionne de faire de l’université un partenaire privilégié surtout avec le milieu socioéconomique. Selon lui, l’accompagnement de la science, par les divers laboratoires de recherche, devient un vecteur axial pour les projets novateurs du développement de certains secteurs porteurs de richesses. A cet évènement, M. Ali Belayachi, un illustre algérien, chercheur au Canada, ayant honoré l’Algérie par ses illustres travaux, a été vivement remercié pour sa collaboration avec les équipes.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. La médiation de la République, un axe hautement stratégique

Le 20 février dernier, a ...

18 février à Mostaganem. D’intenses activités pour immortaliser les sacrifices des Chouhada

A l’occasion de la célébration ...

Mostaganem. 1ère Conférence nationale sur le théâtre radiophonique

A l’occasion de la journée ...

Mostaganem. La radio régionale fête son 20ème anniversaire

Créée dans les années 2004, ...

Education à Mostaganem. Ces enfants qui ne connaissent pas les bancs d’école

En Algérie la scolarisation est ...