Accueil » RÉGIONS » Université de Mostaganem. Le projet CUPAGIS pour relancer l’agriculture

Université de Mostaganem. Le projet CUPAGIS pour relancer l’agriculture

La faculté de Sciences de la Nature et de la Vie de l’Université Abdelhamid Ben Badis a accueilli, cette semaine, le Professeur Tarmo Soomere. Pour rappel, le Professeur est un mathématicien de renommée mondiale et un grand scientifique marin. Il est président de l’Académie estonienne et reçoit le prix national des sciences à deux reprises et en 2014, il est décoré par l’ordre de l’étoile blanche de 3e classe de l’Etat. La visite de l’académicien s’inscrit dans le cadre des nouvelles structures mises en place par le projet CUPAGIS, à savoir: les salles VCR (Virtual ClassRoom), PASENSO (Precision Agriculture using SENsing data Service Office), PAGIS (Precision Agriculture using GIS) et la salle des cours. La visite en question, du Pr.Tarmo Soomere, accompagné par l’Équipe «CUPAGIS», composée de quelques enseignants et de Mme Hadjira BENOUDNINE (Vice- Rectrice chargée des Relations Extérieures, la Coopération, l’Animation, la Communication et des Manifestations Scientifiques). Le projet CUPAGIS, objet de la visite du Pr S.Tarmo, s’intéresse à la modernisation de l’enseignement supérieur en agriculture de précision utilisant les nouvelles technologies SIG, données volumineuses (big data) et télédétection dans des universités ciblées par le biais de programmes novateurs en deux cycles, licence et master. Le projet vise des objectifs inscrits dans la démarche. Ces derniers sont d’abord pouvoir analyser des programmes actuels en relation avec l’agriculture. Tenter de créer des directives et s’accorder sur une stratégie pédagogique pour la conception de programmes d’études BA/MSC, en se basant sur de nouvelles technologies de l’enseignement. S’orienter vers la création d’un ensemble de nouveaux programmes de modules transférables grâce à l’utilisation d’outils innovants d’enseignement. Mettre à jour des programmes actuels de la formation en agriculture de précision. Œuvrer pour l’élaboration, mise en œuvre et accréditation de nouvelles méthodes axées sur la pratique. Enfin, travailler pour le rapprochement des établissements algériens d’enseignement supérieur grâce à l’utilisation des nouveaux outils pédagogiques comme ultime objectif. Selon les déclarations de la vice-recteur Madame H.Benoudnine  »Mostaganem, en tant que région agricole par excellence et par le biais de l’Université, elle entend mettre les bouchées doubles en s’impliquant dans l’incontournable développement du secteur agricole, par bien entendu, l’intégration et l’utilisation des nouvelles technologies. Elle ajoutera:  »Dans ce cadre, le Projet «CUPAGIS» instauré en décembre 2018, a déjà permis aux trois sections de la faculté des Sciences de la Nature et de la Vie d’acquérir des capteurs reliés à de puissants serveurs pilotés par des logiciels spéciaux. Autrement dira-t-elle, à travers ce projet, l’Université de Mostaganem dispense d’un enseignement supérieur en agriculture de «précision», les SIG (Système d’information Géographique), données volumineuses (Big Data) et «Télédétection» qui sont assurément des programmes novateurs. Ces derniers dont les contenus concernent la matérialisation visuelle, la cartographie à potentiels océanographiques des eaux territoriales de la côte marine de Mostaganem et notamment, la couverture des sols de cultures de la wilaya, conclut Madame la Vice-Rectrice. Rappelons, enfin, qu’il y a en ce moment un peu plus d’une quinzaine d’étudiants inscrits dans CUPAGIS. Dans ce sens, Mostaganem est bien partie avec trois autres Universités algériennes (Oran, Tiaret, Sidi Bel Abbés) vers de nouveaux horizons pour le secteur agricole. Car le projet, par ses systèmes innovants, offre la possibilité d’élargir les capacités de production. Dans la lancée, la visite de l’Expert international, le Pr. Soomere Tarmo s’est traduite par une réunion avec l’équipe CUPAGIS en présence notamment du Directeur de l’ANADE). Pour rappel, le Professeur S.Tamaro est un mathématicien de renommée mondiale et un grand scientifique marin. Il est président de l’Académie estonienne et reçoit le prix national des sciences à deux reprises et en 2014, il est décoré par l’ordre de l’étoile blanche de 3e classe de l’Etat. Le Professeur Soomere Tarmo venu pour évaluer les résultats du projet a aussi eu l’occasion de visiter la ferme pilote ainsi que la station locale de la météorologie.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. L’efficacité énergétique, on n’en parle de moins en moins

A l’instar des autres localités ...

Logements à Mostaganem. Au-delà de la symbolique de l’Indépendance

A Mostaganem et à l’instar ...

Fête nationale de l’Indépendance à Mostaganem. Un soir de juillet 1962 «El Kariel» marquait une brillante page de son histoire

En cette occasion de la ...

Mostaganem. Rencontre nationale sur la promotion de l’investissement touristique

Ce mardi 02 juillet 2024, ...

Tourisme à Mostaganem. Le ministre porte un intérêt particulier à la dynamique touristique

Monsieur Mokhtar Didouche, ministre du ...