Accueil » RÉGIONS » Université. CRE et BLEU sur le front de la recherche d’emplois

Université. CRE et BLEU sur le front de la recherche d’emplois

A l’université Abdelhamid Ibn Badis, le Centre de Recherche d’Emplois et le Centre des Carrières, sous la responsabilité respective de Mrs D.Labdaoui directeur du BLEU ( Bureau de Liaison Entreprises-Université ) et K.Kohli Directeur du CRE (Centre de Recherche d4emplois ), se déploient énergiquement afin d’accompagner les jeunes diplômés de différentes filières vers des postes d’emplois. C’est ainsi que deux jours durant, ces organismes et en collaboration avec l’Agence de l’emploi de la wilaya (AWEL) de Mostaganem, de l’ANADE, les entreprises, les administrations publiques ainsi que les autres dispositifs, se retrouvent dans une rencontre sous forme de journées d’information afin de booster ensemble la question de l’employabilité. Il est certain que cette question d’embauche demeure un casse-tête souvent insoluble pour les nouveaux sortants des universités. Une question qui revient avec acuité à Mostaganem surtout durant toute la période de la crise sanitaire due à la pandémie. L’Université Abdelhamid Ibn Badis s’est lancée conformément aux réformes visant à renforcer la promotion de l’emploi et ce, à travers plusieurs dispositifs regroupant des actions et des missions ayant pour finalité la promotion de l’emploi. L’UMAB, quant à elle, a déployé des dispositifs tels que CRE, Centre des Carrières et Maison de l’entrepreneuriat, pour assurer aux jeunes porteurs de projets un accompagnement à travers des salons locaux, régionaux et autres journées d’informations. Cette stratégie qui vise à améliorer la question de l’employabilité est malheureusement loin de répondre aux besoins de la masse de jeunes demandeurs d’emploi. Les raisons sont autant complexes que multiples. Ces raisons sont le manque de vraies passerelles entre l’Université et le milieu socioéconomique. Malgré l’existence accrue de conventions entre l’UMAB et les entreprises, ces accords ne vont guère dans le sens de l’employabilité via les stages de longues durées que certaines sociétés peuvent proposer. Il s’agit bien entendu d’intervenir non pas uniquement à travers une convention de partenariat substantiellement stérile, mais surtout sur le plan de l’action. Pour un tel objectif, il va falloir qu’à travers des programmes de formation (Université-Industrie) orientée vers un poste d’emploi ciblé. L’état des lieux est là mais morose en termes d’emplois. Cela s’explique par le fait que la formation n’est pas faite adéquatement. L’approche doit se faire par le biais de rapprochement, d’abord pour que l’Université puisse avoir un diagnostic sur les besoins de l’entreprise et former selon un besoin bien précis. Donner la chance aux détenteurs de diplômes de trouver un emploi que localement l’Industrie, l’agriculture, le tourisme et la pêche offrent. C’est ainsi que l’on peut avoir plus d’options. Le manque de cartographie de formation élaborée en partenariat freine l’employabilité à Mostaganem.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Traditions de Mostaganem. Les «Mellayates» et la fontaine publique, tout un mode de vie

A Mostaganem, pour les besoins ...

Radio Mostaganem. Le directeur plaide pour une radio citoyenne performante

La Radio Régionale de Mostaganem ...

Sûreté de wilaya de Mostaganem. Une Centrale de sûreté urbaine pour les citoyens d’Elhscem

Selon un communiqué émanant de ...

Rentrée scolaire à Mostaganem. Les établissements scolaires accueilleront 243.000 élèves

Cette année encore, la cloche ...

Culture à Mostaganem. Le célèbre pianiste Maxime Zecchini enchante le public

Le public mostaganemois a vécu, ...