Accueil » RÉGIONS » Université «Abdelhamid Ibn Badis». Deux incubateurs pour impulser l’employabilité

Université «Abdelhamid Ibn Badis». Deux incubateurs pour impulser l’employabilité

Dans le cadre d’une stratégie à approches managériales, l’université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem a toujours maintenu un cap axé prioritairement sur l’insertion des jeunes diplômés dans le monde du travail. Selon les déclarations de Madame H.Benouadnine, vice rectrice chargée des relations extérieures et de la coopération, l’UMAB est sur le point de finaliser l’installation d’un pôle d’emplois au niveau de la Bibliothèque Centrale. Le pôle est composé par deux centres soit un CRO (Club de recherche d’emplois) et un CDC (Centre de Carrières). Ces deux centres sont financés par l’Ambassade du Royaume Uni. La vice rectrice ajoutera que ce pôle va permettre la formation du personnel de l’université sur les techniques de recherche d’emploi, la tenue des enquêtes d’analyse des besoins du marché, l’entrepreneuriat et l’innovation. L’unité Yebda d’innovation est fin prête avec ses équipements. Le projet d’incubateur Saphyr encadrera le volet des sciences humaines et sciences sociales car c’est dans une perspective entrepreneuriale que l’incubateur  »SAFIR » a comme objectif principal l’encadrement et l’accompagnement des projets de création d’entreprises par les étudiants de notre établissement, dira la responsable. SAFIR, subventionné par l’UE, travaillera sur deux aspects : le volet étudiant et le volet gouvernance de l’université. Dans ce contexte, l’étudiant porteur de projet bénéficiera d’une formation professionnalisante qui lui permettra de concrétiser son objectif. SAFIR sera composé de 03 niveaux (niveau 01:Start Up -niveau 02: Take Up-niveau 03:Launch Up.) Le projet SAFIR encadrera le volet des sciences humaines et sciences sociales. Le second incubateur nommé » STREAM » est considéré aussi comme axe important au niveau du pôle. L’objectif de ce projet est donc de développer une génération de diplômés dotés de compétences académiques. Cet instrument qui, à son tour, vient appuyer le pôle afin de préparer l’étudiant efficacement dans un écosystème multidimensionnel et diversifié dans le but d’affronter aisément la vie active. L’incubateur vient également renforcer les capacités des étudiants dans les filières techniques car il s’oriente principalement vers le secteur de l’industrie. L’unité Yebda d’innovation, déjà approuvée, et fin prête avec ses équipements, vient en soutien au pôle d’emplois. Enfin, le pôle d’emplois va surtout compter sur  »la maison de l’entreprenariat » comme mécanisme phare. Nonobstant, la responsable précise que cet outil est en cours de restructuration sur deux axes principaux. L’aspect juridique pour encadrer les projets ainsi que les autres aspects tels que l’innovation, la formation, l’ingénierie et le «réseautage» estudiantin donneront à la maison, un nouveau souffle. Ces actions visant l’insertion des étudiants dans le monde du travail sont très louables car le plus important axe du projet “Tawdif” consiste à orienter et accompagner les diplômés universitaires dans la recherche d’emploi et à réaliser des enquêtes sur les besoins du marché de l’emploi.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. De nouveaux programmes pour valoriser le couvert forestier

La forêt a toujours été, ...

Mostaganem. L’UGCAA pour davantage de défis

A l’instar des autres wilayas ...

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...