Accueil » RÉGIONS » Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem. InPROVE, un projet pour valider des expériences professionnelles

Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem. InPROVE, un projet pour valider des expériences professionnelles

La coopération à l’Université Abdelhamid Ibn Badis de Mostaganem a, de tous temps, rayonné pour élever l’établissement à un standing scientifique notablement émérite. De par ses programmes élogieux et la participation dans divers projets et la signature d’une multitude de conventions inter-universités, le Vice Rectorat chargé de la coopération, des relations extérieures et de la communication, devient un levier d’échanges considérables au profit de la performance des enseignants et des étudiants. A l’UMAB, la coopération, grand levier de valorisation des compétences, a permis de mettre en place des programmes d’échanges en formation, des opérations de mobilité entre les étudiants et les enseignants et l’organisation de colloques, séminaires, conférences etc… L’UMAB a toujours adopté des stratégies qui visent à renforcer et à accroître la coopération bilatérale confortant ainsi les programmes de formation supérieure et la recherche. Aujourd’hui, la notion de partenariat dépasse les limites de l’université et s’inscrit dans un autre registre qui est celui de s’impliquer dans le milieu des services publics, dans le socioéconomique avec des programmes de formation au profit des professionnels non universitaires. C’est ainsi qu’en 2019, le projet InPROVE , qui est un projet structurel national, financé par le cadre ERASMUS+ CapacityBulding dont la durée est de 3 ans, a pour objectif de permettre à l’enseignement supérieur d’initier en Algérie un système de validation des expériences professionnelles. Selon Mme H.Beloudnine, Vice Rectrice chargée de la coopération, c’est en s’appuyant sur l’expérience des partenaires européens dans leurs pays respectifs et la disponibilité de structures administratives efficientes, de conseillers VAE compétents et d’enseignants chercheurs référents capables d’écrire les formations universitaires en termes de compétences et d’évaluer les compétences professionnelles, les partenaires algériens développeront un processus et une méthodologie pour la validation des acquis de l’expérience professionnelle. Elle dira aussi que les objectifs de ce projet se définissent par l’implémentation au sein des universités partenaires de structures pouvant servir de support à l’introduction de la VAE au sein des établissements. Afin d’assurer le bien fondé et la légitimité de ces structures, des éléments tels que la réglementation en vigueur, l’organisation interne et le fonctionnement des universités ou encore les impératifs de la VAE seront intégrés à part entière dans les phases de réflexion et de construction. D’ajouter que la formation de conseillers VAE permettant à ces personnels d’apporter aux candidats à la VAE, une information appropriée et un soutien efficace en particulier lors de la préparation des dossiers, axe nodal du projet. Telle celle des enseignants à l’écriture de formations en termes de compétences, incluant des phases pratiques de transcription sur des formations existantes. Aussi, poursuivra-t-elle,  »La formation d’enseignants à l’évaluation des compétences, là encore basée sur l’examen de cas pratiques. Ces trois ensembles de formation seront assurés par les partenaires européens qui pourront ainsi transmettre leurs bonnes pratiques à leurs collègues algériens. Le dernier objectif d’InPROVE a trait à la validation du dispositif dans son ensemble, à travers l’analyse de quelques cas tests. De cette analyse, sera tiré un bilan final remis au ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Cependant, selon elle, l’impact attendu à long terme est de préparer les textes juridiques qui s’adaptent au contexte algérien, conclut Mme la Vice Rectrice de L’UMAB, par le biais de son Vice Rectorat, chargé de la coopération, des relations extérieures et de la communication, qui a toujours adopté des stratégies qui visent à renforcer et à accroître la coopération bilatérale confortant ainsi les programmes de formation supérieure et la recherche.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Les constructions illicites renaissent sous une autre forme

A Mostaganem des milliers de ...

Mostaganem. L’abandon des cimetières continue à agacer les citoyens

La gestion des cimetières de ...

Circulation routière à Mostaganem. Les bilans du massacre routier sont terrifiants

Les accidents meurtriers de la ...

Haut Conseil de la Jeunesse à Mostaganem. Les représentants ont du pain sur la planche

A l’instar des autres wilayas ...

Etudiants étrangers à Mostaganem. GISB ELECTRIC prépare ses délégués pour son projet africain

La valorisation du secteur de ...

%d blogueurs aiment cette page :