Accueil » MONDE » Union européenne – Russie. Dialogue de sourds et sanctions croisées
Russia's ambassador to the European Union Vladimir Chizhov attends a conference on "Supporting the future of Syria and the region" at the European Council in Brussels on April 25, 2018. - The EU on April 25, 2018 urged Russia and Iran to pressure Damascus to engage in talks to end Syria's bloody civil war, as international donors pledged billions of dollars to help civilians caught up in the conflict. More than 80 countries, aid groups and United Nations agencies are meeting in Brussels for the second day of a conference on the future of Syria, after the UN's special envoy warned of a looming humanitarian catastrophe in the rebel-held region of Idlib. (Photo by Emmanuel DUNAND / AFP)

Union européenne – Russie. Dialogue de sourds et sanctions croisées

Les autorités bruxelloises ont convoqué l’ambassadeur russe, après que Moscou a empêché huit responsables européens d’entrer sur son sol, en représailles de sanctions des Vingt-Sept. La démarche est très inhabituelle : l’ambassadeur de Russie auprès de l’Union européenne, Vladimir Chizhov, a été convoqué, lundi 3 mai à Bruxelles, pour se voir délivrer une protestation officielle après la décision de son pays d’interdire l’accès sur le territoire russe à huit de ses responsables, dont le président du Parlement européen David Sassoli, en représailles à des sanctions prises par les Vingt-Sept contre Moscou. Les secrétaires généraux du Service européen d’action extérieure et de la Commission, Stefano Sannino et Ilze Juhansone, ont réclamé des explications au diplomate, en poste de longue date dans la capitale belge. « L’ambassadeur a été informé de (…) la ferme condamnation par les institutions de l’UE et les Etats membres de l’UE de cette décision, qui est purement motivée par des raisons politiques et qui n’a aucune justification légale », a indiqué la Commission à l’issue de la rencontre. Les représentants de l’UE ont également évoqué l’expulsion par la Russie de diplomates tchèques, ainsi que le décret russe sur les « Etats inamicaux », a indiqué ce communiqué.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Face aux manifestations. Pékin assure que son «combat contre le Covid-19 sera une réussite»

Au lendemain de manifestations rares, ...

Covid-19 en Chine. Protestations contre la politique «zéro cas»

La colère monte en Chine, ...

Migrations. Les 27 décident d’un plan d’urgence

Ne «pas reproduire »la crise franco-italienne ...

Royaume-Uni. La grève des infirmières symptomatique d’un système de santé à genoux

Des délais d’attente de traitements ...

COVID-19 en Chine. Confinement autour d’iPhone city

Le confinement survient après de ...