Accueil » CHRONIQUE » Une violence qui interpelle!

Une violence qui interpelle!

Des pseudos supporters du Mouloudia d’Alger, visiblement très remontés contre la direction de leur club, ont fait irruption dans le siège social de Sonatrach, qui est sise à Hydra, situé sur les hauteurs d’Alger. Les images donnent froid au dos et confirment que notre football est malade. Des images d’une violence inouïe. Ces pseudos supporters du MCA reprochent à Sonatrach tantôt de trop se mêler aux affaires du club et tantôt de n’avoir pas «motivé» leurs joueurs. Le coach a révélé qu’il y a un malaise au sein de la direction. Ces pseudos fans ont saccagé le siège. Sonatrach n’a pas réagi. Les autorités de la ville d’Alger n’ont pas réagi à temps. Le comité des supporters a condamné l’acte de barbarie. La direction du club algérois a aussi condamné les actes de violence. Y-a-t-il eu plainte ou ouverture d’enquête ? On ne le sait pas bien qu’une vidéo sur cette violence ait circulé sur les réseaux sociaux. Des actes qui salissent l’image du football national. En France, des supporters se sont attaqués à un siège de l’Olympique de Marseille et s’en sont pris à des joueurs où un joueur a été légèrement blessé. C’est toute la France qui a réagi et des supporters ont été appréhendés et présentés devant le tribunal. Chez nous, c’est le silence radio. Et pourtant, les rassemblements sont interdits en cette crise pandémique. Comment qu’un groupe de supporters n’ait pas été intercepté avant qu’il n’arrive au siège ? La cité de Hydra, lieu du siège, est «truffée» de caméras, donc il est facile de repérer et d’arrêter ces personnes violentes pour les traduire devant les tribunaux. Mais comment en sommes-nous arrivés à ce stade? Depuis des années, des clubs de football font dans le «chantage» et poussent indirectement leurs fans à faire pression sur les autorités locales pour leur «gonfler» les subventions ou leur trouver des partenaires. Ce n’est plus du professionnalisme, c’est un «professionnalisme assisté». Face à la violence dans les stades ou en dehors des stades, il faut se mobiliser pour isoler les énergumènes. L’Etat devra agir contre cette violence.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le virus inquiète toujours!

le virus du Covid est ...

Le pétrole dans le champ de bataille!

Les attaques de drones en ...

La colère des syndicats!

L’avant-projet de loi sur l’exercice ...

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...