Accueil » CHRONIQUE » Une société pour réguler le produit agricole

Une société pour réguler le produit agricole

Lors d’une réunion du Conseil des ministres fin avril dernier, le président Abdelmadjid Tebboune a ordonné la création d’un office chargé d’acheter tous les produits de large consommation auprès des agriculteurs. En effet, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhafid Henni, a récemment annoncé la création de la Société algérienne de régulation des produits agricoles (SARPA) lors d’un événement qui s’est tenu dimanche à Alger. Cette initiative vise à répondre aux directives du président Tebboune visant à contrôler l’approvisionnement des produits de consommation courante et à encourager l’exportation des excédents. Lors d’une réunion de coordination avec le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, en présence de cadres des deux secteurs, le ministre a souligné que la SARPA s’occupera d’abord des besoins du marché local avant de se tourner vers l’exportation. Toutes les entreprises publiques ou privées seront autorisées à participer, à condition de respecter les critères et les procédures administratives, techniques et sanitaires. La société nouvellement créée aura également pour mission de lutter contre la spéculation des produits agricoles, ce qui permettra de mieux comprendre les besoins des citoyens et d’améliorer la traçabilité des produits agricoles. Il est prévu que le secteur agricole fasse un saut qualitatif dans la distribution et limite l’action des spéculateurs. Par ailleurs, le ministère de l’Agriculture et du Développement rural et le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations ont adopté une nouvelle cartographie pour la distribution du lait subventionné à l’échelle nationale afin de contrôler le marché et de remédier aux perturbations dans la distribution. Le ministre du Commerce, Tayeb Zitoun, a précisé que cette nouvelle cartographie sera mise en œuvre en fonction de plusieurs critères et conditions liés au marché local, et il a assuré que les lacunes dans l’approvisionnement en produits de large consommation seront comblées dans les prochains jours en collaboration avec le ministère de l’Agriculture.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...