Accueil » CHRONIQUE » Une saisie et des interrogations!

Une saisie et des interrogations!

Les services des gardes-côtes de la wilaya d’Oran ont saisi, hier matin, une énorme quantité de cocaïne, estimée à 4 quintaux et 90 kg, retrouvée flottant à la surface de la mer près du port d’Arzew. Une quantité estimée environ à 500 milliards centimes. La drogue était répartie dans des sacs flottant à la surface de la mer, à quelques kilomètres du port d’Arzew. Elle a été trouvée par trois pêcheurs qui ont remarqué des sacs de contrebande flottant à la surface de la mer à quelques kilomètres des côtes d’Arzew. Une importante quantité qui ouvre la porte à toutes les spéculations et aussi interrogations « légitimes », comme est-ce que cette quantité de drogue est destinée à la consommation en Algérie ou pour être transitée et distribuée dans la région ? L’Algérie est un pays consommateur de kif et de psychotropes. La cocaïne reste chère pour les jeunes ou les moins jeunes. Elle serait consommée par les «riches» et non par les pauvres. L’Algérie a, d’ailleurs, été secouée par l’affaire de la saisie au port d’Oran des 701 kg de cocaïne interceptés durant l’été 2018, affaire qui n’a pas encore livré tous ses secrets. L’affaire « El Bouchi » est encore en enquête et n’a pas encore été jugée. Auparavant, en janvier 2015, les pêcheurs avaient déjà découvert plus de 81 kg de cocaïne près des îles Habibas, à seulement 10 km des rives de la ville d’Oran. Juste après, une importante quantité a été interceptée et saisie au port de Skikda où il s’agit de la découverte, le 25 janvier 2019, d’une énorme quantité de cocaïne, estimée à trois quintaux et 712 grammes, enfouie dans des sacs flottant à la surface de la mer. En 2020, intervenant sur les ondes de la Radio internationale, le Directeur de la répression de la fraude auprès de la direction générale des Douanes algériennes, a déclaré que «les services des douanes ont saisi en 2020, 16 tonnes de kif traité et plus de 1,5 million de comprimés psychotropes, en sus de 18 kg de drogues dures (cocaïne)». Ce qui reste «minime» par rapport à la quantité découverte à Arzew. Il convient de souligner que, récemment, les services de sécurité ont découvert, ces derniers mois, plusieurs motomarines (jet ski) abandonnés sur les côtes de Mostaganem, Oran et Ain Temouchent. La même source a indiqué que ces jet-ski ont été abandonnés après avoir servi à transporter des quantités de cette drogue dure, d’après «Algérie focus». Les services concernées devront intensifier les investigations et d’aller vers le fond pour savoir si l’Algérie est un pays de transit ou de consommation de la cocaïne, car cette dernière quantité de drogue dure fait peur et donne à réfléchir.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De gros moyens contre les feux de forêts

Les dégâts causés par les ...

OPEP, réunion décisive en juin

L’OPEP approche un moment décisif ...

Cancer, tout pour un diagnostic précoce

En Algérie, environ 55 000 ...

Netanyahu isolé, la victoire de la Palestine!

Lundi, le procureur de la ...

L’Emir Abdelkader revient cette semaine!

Les historiens de la Commission ...