Accueil » CHRONIQUE » Une rentrée scolaire chère

Une rentrée scolaire chère

En dépit de frappes fortes du Covid 19 et la menace toujours pesante qu’il représente, les Algériens décident de faire une rentrée sociale à la hauteur de leur ambition…Tout en respectant vigoureusement les mesures de confinement, la vie va reprendre le plus normalement possible et toutes les activités vitales seront, peut-être plus au moins, entravées par la pandémie, mais jamais bloquées…les revers de la pandémie sont là , à l’instar des autres pays de la planète, cependant ce qui nous distingue, c’est bien cette rentrée scolaire s’avérant, pas moins menaçante que le Covid..Nous pensons aux ménages démunis, aux petites bourses, déjà en lutte acharnée contre les achoppements du quotidien… que feront-ils avec les prix immodérés des fournitures scolaires et autres charges relatives au casse –tête de la rentrée ? la rentrée, c’est pratiquement, la floraison du commerce occasionnel des fournitures scolaires et sans la moindre évidence, c’est la mafia ou » les cartels » spécialisés dans cette savoureuse activité qui vont entrer en jeu… Ils savent bien comment « fermer la partie », afin de maintenir les prix au plafond.. Heureusement pour eux et malheureusement pour le pauvre citoyen qui va – dans quelques jours- être décharné. Et, ce qui a rendu la tâche, encore plus laborieuse pour les petites bourses, c’est la « complicité » des enseignants de vouloir exiger trop de fournitures, comme par exemple des cahiers volumineux, aux prix chers et autres machins qui ne seront guère utilisés au cours de l’année scolaire… nous constatons, déjà, que les autorités pédagogiques du secteur de l’Education nationale ferment les yeux sur ces questions…nous souhaitons que ces autorités s’impliquent dans ces questions paraissant peut-être, futiles et sans importances. Reste un autre problème pas moins crucial que le premier… celui du livre ou du manuel scolaire… conçu et imprimé par les services du département ministériel et vendu aux élèves à des prix soutenus. C’est-à-dire, sans la moindre intention de réaliser des bénéfices… Cependant, avec des complicités internes, des éléments nuisibles avaient – à plusieurs reprises – réussi à mettre la main sur ces manuels afin de les revendre au noir à des prix excessifs, après avoir d’abord fomenté des pénuries au niveau de l’office des publications scolaires. Il n’y a pas une année où la rentrée au niveau des établissements scolaires ne se passe pas sans problèmes. Pourtant, la rentrée du personnel administratif se fait bien des jours avant la rentrée solennelle des élèves… Donc, nous sommes devant des problèmes générés par la faute de quelques incompétences, ajoutant à cela le problème de l’heure et ses lourdes conséquences sur la vie des citoyens : la pandémie.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...

Pas de fête de l’Aïd pour Ghaza

Comment pourrait-on penser à célébrer ...

Hamas a déjà gagné la guerre

Loin des considérations exclusivement militaires…, ...

Et… on continue à vendre des armes à Israël !

C’est une erreur de penser ...