Accueil » CHRONIQUE » Une relance industrielle Est-elle possible ?

Une relance industrielle Est-elle possible ?

Oui, une relance industrielle et même une relance économique, plus globale sont très possibles, à condition que toutes les conditions facilitant cette relance soient convenablement, réunies…Si nous avons réussi le pari industriel dans les années 1970 ; alors que nous venons tout juste, de sortir d’une longue nuit coloniale..Cette expérience industrielle et technologique unique dans son genre était une réussite hors pair, en dépit des insuffisances que l’on pouvait constater à cette époque..Pourquoi donc, le régime de l’après 1990, qui s’était-rappelle t-on autoproclamé sauveur de la nation envoyé par une quelque providence divine, tel un deus ex machina, afin empêcher que l’Algérie ne devienne un autre Afghanistan ou un autre Soudan !?. Ce système politique morbide s’était donné comme mission exclusive de démembrer et mettre en pièces les acquis industriels structurés en des sociétés nationales publiques et à leur tête le fleuron de l’industrie algérienne à l’époque le complexe sidérurgique d’El Hadjar..Et, pour que le crime soit parfait, l’on avait procédé à la vente des  » cendres  » de ces sociétés nationales, notamment les assiettes foncières, au dinar symbolique, aux  » courtisans de la Cour  » et aux trabendistes du régime..C’est à dire, les futures  » hommes d’affaires  » et les élus  » opérateurs économiques  » de l’Algérie de demain.. …J’espère que vous connaissez tous ce qu’elle es t devenue l’Algérie de  » demain « …je n’ai nullement, envie de les accoucher, noir sur blanc, dans cette chronique, trop contractée, pour contenir tous les événements du drame.. Comme précité, plus haut, une relance industrielle est très possible, si toutes les conditions de cette reprise sont réunies et dont la plus importante- à notre avis- serait d’abord de rompre de façon souveraine avec cette relation de  » tuteur  » entre l’Algérie et une puissance étrangère cherchant toujours, de voir ce pays un marché consommateur pour ses produits et un dépotoir pour la liquidation ses invendus…. Dire autrement cette idée : nous avons besoin de reconquérir notre souveraineté comme nous avons réussi à conquérir notre indépendance …Une indépendance sans souveraineté n’est qu’un leurre, une façon de se mentir et de se faire croire des choses qui n’existent pas..nous sommes encore une fois obligé de radoter que nul projet industriel ou même agricole ou culturel ne saurait réussir , sans la restauration d’un authentique Etat de droit . Pas de relance industrielle, sans réussir à mettre un terme au  » système batard  » de l’économie parallèle et les groupuscules maffieux qui le chapeautent et qui a esquinté l’économie national et la finance publique…

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le top de la formation dans l’Institution militaire

Depuis l’adoption de l’option visant ...

Le 16 avril: Jour de la science… tout un symbole

Les Algériens avaient choisi le ...

Le Proche-Orient sur une poudrière

Dès le 07 octobre dernier, ...

Israël est désormais vulnérable!

A vrai dire, la vulnérabilité ...

Et, si l’Iran attaque Israël?

C’est possible… Mais une telle ...