Accueil » ORAN » Une production journalière d’environ 300.000 litres jour. Le lait subventionné sera-t-il disponible durant le Ramadhan?

Une production journalière d’environ 300.000 litres jour. Le lait subventionné sera-t-il disponible durant le Ramadhan?

La consommation des produits de consommation de nécessité, qui enregistre un pic durant le mois sacré, est le défi actuel des autorités locales à leur tête le wali qui accorde une attention particulière à la disponibilité sur le marché des produits subventionnés tel le lait en sachet. Récemment, des chiffres rassurants sont ressortis d’un état des lieux établi selon lequel la production laitière de la wilaya d’Oran avoisine environ 300.000 litres jour (entre 270.000 et 280.000 litres j au mois de Février 2024 selon des recoupements du Commerce et de l’Agriculture) alors que les besoins sont évalués à 400.000 litres/j avec toutefois un déficit de l’ordre de 180.00 litres/j. Ce déficit a-t-il un impact ? Pour le moment, le lait subventionné est disponible sur le marché au prix indiqué. Toutefois pour éviter toute perturbation, les responsables disent avoir adressé des instructions afin d’augmenter la production pour le prochain ramadhan. Tout compte fait, le ministère du commerce a finalisé la carte de distribution du lait subventionné offert à 25 da par l’usine et vendu à 30 da au consommateur. A l’échelle nationale, les capacités de production sont passées de 14.000 tonnes à 21.000 tonnes. Actuellement, le lait en sachet est vendu en quantités jugées par les responsables de la filière «largement suffisantes» mais ce n’est pas gagné d’avance car ça ne l’a d’ailleurs jamais été. Pour ce ramadhan 2024, il paraît certain que la filière entend réaliser le miracle en acculant la spéculateurs et les distributeurs dans leurs derniers retranchements pour améliorer la disponibilité de ce produit si stratégique durant le carême, en augmentant les capacités de production des cinq unités de production locales outre le renforcement des trois unités Giplait, Mascara, SBA et Mostaganem en poudre de lait, afin d’augmenter leur niveau de production et, par la même occasion approvisionner plus le marché local. Le wali avait présidé il y a quelques semaines une réunion sur l’évaluation sectorielle de la campagne Labours semailles 2023-2024 de même qui l’a pu avoir un aperçu sur le système de régulation des produits de consommation mis en place. De leur côté, les responsables de commerce et de l’agriculture ont fait montre de déclarations optimistes. Les pouvoirs publics se mobilisent depuis des mois pour garantir la disponibilité des produits de large consommation dans le cadre des préparatifs du Ramadhan, et l’une des mesures prises a été de revoir à la hausse la production de la semoule, de l’huile de table, du lait et du sucre entre autres. Pour le lait, cependant et au vu du déficit en question au niveau de la production locale, l’embellie sera-t-elle maintenue pour le ramadhan 2024 sachant que la demande sera croissante ? Difficile de répondre tant la mémoire est rafraîchie des scénarios des ramadhan précédents. Il est à noter que pour parer au manque de disponibilité du lait, les autorités locales avaient inscrit un programme de création d’une unité Giplait de Tlemcen à Oran. Afin d’augmenter sa production laitière et celle des produits laitiers, le groupe industriel Giplait de Tlemcen avait en effet annoncé en 2022 son intention d’investir à Oran à travers la création de deux usines à Sénia et Bir El Djir pour éviter que ce produit ne soit l’otage de perturbations d’approvisionnement. A ce jour, on ne sait toujours pas où en est ce projet ambitieux et si les choix de terrain d’usines en question ont été lancés?

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

33 producteurs, 10 familles, 4 artisans et 2 importateurs de viande rouge présents. 121 brigades de contrôle mobilisées pour le Ramadhan

Le mois de Ramadhan est ...

108 milliards de centimes pour la Commune d’Oran. «Est-ce une valeur déductible de la fiscalité ou une compensation du FFCL ?»

La commune d’Oran vient de ...

Des réductions de 10 à 25 % durant le mois de Ramadhan. Aucune hausse des prix ne sera tolérée

Les Algériens peuvent s’estimer heureux ...

La pionnière du syndicalisme féminin oranais Keltoum Abderahmane n’est plus. Décédée le jour de la création de l’UGTA

Un pilier du militantisme et ...

Resserrement des rangs pour l’édification de l’Algérie nouvelle. Le discours optimiste de Tebboune

Comment édifier une Algérie nouvelle ...