Accueil » CHRONIQUE » Une loi sur la gestion des déchets!

Une loi sur la gestion des déchets!

L’Agence nationale des déchets a mené une étude sur la quantité de déchets ménagers et dérivés produits à travers le pays entre 2019 et 2021. Les résultats de l’étude montrent qu’en 2021, la moyenne de production de déchets était de 0,68 kg par personne par jour, pour un total de 11,1 millions de tonnes de déchets produits cette année-là. Afin de collecter ces quantités, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire a mobilisé d’importants moyens, notamment 185 742 bennes et 5 704 camions à travers le pays. La valorisation et l’exploitation économique des déchets génèrent, selon une étude en juin dernier, 151 milliards de DA/an pour les déchets ménagers et 18,66 milliards de DA pour les pneus usagés, les huiles et les batteries, outre des opportunités d’emploi offertes. La ministre de l’Environnement et des Énergies renouvelables, Fazia Dahleb, a annoncé le lancement de la révision de la loi sur la gestion, le contrôle et l’élimination des déchets en vue d’incorporer le principe de l’économie circulaire. Cette initiative vise à promouvoir une approche plus durable et responsable dans la gestion des déchets en Algérie. La ministre a souligné que la stratégie nationale du secteur vise à valoriser les déchets plutôt que de les enfouir, en exploitant 30% des déchets ménagers, 30% des déchets spéciaux et 50% des déchets inertes d’ici 2035. Cette stratégie comprend l’intégration de nouvelles technologies telles que la numérisation et le développement des mécanismes de recyclage, ainsi que la sensibilisation des citoyens à l’importance de la culture du recyclage. La ministre a également abordé la question de la saturation des Centres d’enfouissement technique «CET» en raison du volume important des déchets et du manque de terrains disponibles pour l’extension ou la création de nouveaux centres. Elle a souligné la nécessité d’adopter et de généraliser l’économie circulaire pour faire face à cette situation. Selon elle, le recyclage de tous les types de déchets est une priorité du gouvernement, car il constitue une source de richesse, contribue à la création d’emplois et stimule l’économie nationale. Près de 22.000 opérateurs activaient, l’an dernier, dans le domaine de la récupération et du recyclage de déchets, a fait savoir lundi à Alger, une directrice au Centre national du registre de commerce. Le gouvernement a examiné, en mars, un plan d’action, dont la mise en œuvre permettra la maîtrise de la gestion des déchets, la réduction de leurs impacts sociaux, économiques et environnementaux et, partant, l’amélioration du cadre de vie du citoyen. Le taux de recyclage des déchets ménagers n’a pas dépassé les 10% sur l’ensemble des déchets collectés en 2020 selon l’AND. Beaucoup reste à faire dans ce secteur malgré les bonnes volontés. Aujourd’hui, il faut impliquer le citoyen et s’inspirer des expériences des autres pays.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...

Le baril atteindra les 100 dollars!

Mercredi, le prix du baril ...