Accueil » CHRONIQUE » Une formation à la carte !

Une formation à la carte !

Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, a insisté mardi dans la wilaya de Jijel, que son département ministériel s’oriente vers l’adoption d’une carte de formation professionnelle présentant des offres adaptées aux spécificités de chaque région. C’est une bonne chose où cela permettrait à la localité ou la région de mieux se développer économiquement. Merabi a affirmé que les directeurs de la formation professionnelle devront proposer des formations adaptées aux spécificités de leur région respective. Oui, aujourd’hui, il faut aller vers des « spécificités » dans la formation et aussi dans nos visions économiques pour s’assurer une main d’œuvre spécialisée et qualifiée et aussi des cadres pour le futur. Aujourd’hui, il faut explorer d’autres secteurs pour les développer. Le ministre a mis en exergue l’importance de la formation dans le domaine du tourisme et de l’artisanat, qui revêtent un caractère stratégique pour les pouvoirs publics, en tant que l’une des alternatives du développement économique, selon l’APS. A Skikda, le ministre a estimé que la consolidation de ce partenariat par des conventions entre le secteur de la formation et les opérateurs économiques « contribuera à fournir une main d’œuvre qualifiée et de qualité », considérant que le mode d’apprentissage est « un indicateur positif et un élément favorable au développement économique du pays. Le secteur de la formation professionnelle veut se mettre au diapason de la relance économique où le ministre a exhorté les responsables locaux de la formation à ouvrir des spécialités liées au dessalement de l’eau de mer à partir de la prochaine rentrée, relevant que ces spécialités déjà ouvertes dans certaines wilayas seront généralisées aux wilayas qui possèdent des stations de dessalement. D’Azzaba, le ministre a ordonné de procéder à un jumelage pédagogique entre cet institut et l’institut national spécialisé d’Es Sénia d’Oran dans la filière de mécanique automobile. « Le secteur contribuera à la formation d’une main-d’œuvre qualifiée et assurera la formation adéquate et nécessaire pour accompagner les entreprises versées dans le domaine énergétique, notamment les énergies alternatives », a soutenu le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, début février.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Prix compétitif du blé en 2024

Selon Maxime Raturat, analyste chez ...

La France face à ses Harkis…

La Cour européenne des droits ...

Climatisation au gaz naturel, une solution !

Le Commissariat aux Énergies Renouvelables ...

FAO, tout s’envole !

Les prix des produits alimentaires ...

Le baril atteindra les 100 dollars!

Mercredi, le prix du baril ...