Accueil » CHRONIQUE » Une énergie «verte», c’est possible!

Une énergie «verte», c’est possible!

Le PDG du Groupe Sonelgaz, Chaher Boulakhras, a réaffirmé lors de sa participation à des sommets internationaux, dédiés à l’énergie, à Dubaï, l’engagement de l’Algérie à réussir sa transition énergétique, en favorisant les énergies renouvelables et l’efficacité énergétique. Le directeur central des ressources nouvelles à Sonatrach, Youcef Khanfar, a indiqué que le Groupe compte lancer en 2022 un projet de réalisation d’une centrale photovoltaïque sur «fonds propres» au niveau du bassin de Hassi Berkine à Ouargla. Khanfar a précisé qu’après la réalisation d’une première station dans ce bassin, en partenariat avec le Groupe italien ENI, Sonatrach s’apprête à réaliser «seule» sa première station photovoltaïque, comme rapporté par l’APS. La réalisation de cette centrale photovoltaïque, d’une capacité de 10 mégawatt, «devrait être lancée en 2022», selon le directeur central, qui a fait savoir que l’électricité produite par cette station devrait alimenter les sites pétroliers du bassin de Hassi Berkine. «Sonatrach prépare ses filiales à produire les stations photovoltaïques», a-t-il souligné. «Nous avons de grands espaces et la radiation solaire en Algérie peut atteindre les 3.000 heures par an. Aussi, le sable de désert regorge de sélénium, composant qui rentre dans la composition des cellules solaires photovoltaïques», a-t-il conclu. Au demeurant, le gouvernement s’engage à mettre en place une capacité de 15.000 MWe, à l’horizon 2035, dont 1.000 MWe en 2021 à travers le lancement d’un appel aux investisseurs pour sa réalisation en photovoltaïque, le développement et l’intégration massive des productions décentralisées d’électricité solaire au niveau du réseau de distribution basse et moyenne tension et l’encouragement à l’autoproduction et l’autoconsommation dans les secteurs résidentiel et tertiaire. Le Gouvernement vise également le remplacement progressif des lampes de l’éclairage public par un éclairage de type LED, ainsi que la mise en place d’un plan d’éclairage photovoltaïque sur les tronçons concernés de l’autoroute Est-Ouest et sur d’autres autoroutes. Il y a tant de choses à faire dans ce domaine où nous avons accusé un «grand» retard. Déjà, nous consommons beaucoup de gaz naturel et d’électricité. Aujourd’hui, il faut tout mettre en œuvre pour la transition énergétique. L’implication du citoyen et plus que nécessaire. L’heure est aussi de développer les transports publics et d’éviter le gaspillage de l’essence, du gasoil et du gaz. Mais commençons déjà.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ils rassurent pour le lait!

Le prix du lait subventionné ...

L’appel des spécialistes…

Le nombre de contaminations a ...

Plafonner les gains…

Face à la hausse de ...

Re-sensibiliser!

«Les deux armes les plus ...

Tous ensemble contre ce virus!

La pandémie de Covid-19 «est ...