Accueil » ORAN » Une délégation du CIJM attendue les 11 et 12 décembre à Oran. Une visite «déterminante» selon les observateurs

Une délégation du CIJM attendue les 11 et 12 décembre à Oran. Une visite «déterminante» selon les observateurs

Oran s’apprête à accueillir, dans quelques semaines, les experts du Comité international des Jeux Méditerranéens. Cette visite, prévue les 11 et 12 décembre prochains, devrait permettre de mettre les dernières retouches de préparation de ce grand rendez-vous olympique, selon les observateurs de l’actualité sportive nationale. Il n’est pas inutile de rappeler que l’algérien Amar Addadi, l’ex-président du comité international des Jeux Méditerranéens (CIJM), a été promu, en octobre, président d’honneur de la 19ème édition des JM d’Oran de 2022 par le nouveau président de l’instance, l’italien Davide Tizzano, au même titre que l’Algérien, ancien athlète Abderahmane Hamad, élu membre du comité exécutif. C’est dire que le branle-bas de combat, à moins d’une année des JM d’Oran, a déjà commencé pour accueillir comme il se doit, cette manifestation d’envergure en ce sens que l’élargissement de la représentativité des Algériens, au sein des instances exécutives du CIJM, est perçu également comme un «gage» de réussite. C’est donc le 11 décembre qu’Oran sera visitée une nouvelle fois et peut-être pour la dernière fois par les experts du CIJM. Une visite qu’on qualifie d’ores et déjà de «déterminante». La date de la prochaine visite du CIJM à Oran coïncide avec la commémoration par l’Algérie du 61ème anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960, un «tournant» de l’histoire du pays vers le recouvrement de son indépendance. Le wali d’Oran, Said Sayoud, a insisté, mercredi dernier, sur le caractère particulier et l’importance que revêt la visite du CIJM à Oran, les 11 et 12 décembre prochains. Il a ordonné à son exécutif de se tenir fin prêt et de faire en sorte que cette visite se déroule dans les conditions adéquates. Il a également passé en revue la situation des infrastructures tels le village méditerranéen et le complexe sportif où atterriront, en premier lieu, la délégation du CIJM ainsi que celles des constructions et de l’environnement immédiat de ces deux infrastructures sportives. L’organisation du circuit de passage de la délégation hôte par route à partir d’Alger ou directement de l’aéroport Ahmed Ben Bella a été également prise en compte. Tout devra être au beau fixe notamment en matière de traitement de l’environnement, de l’embellissement et du chaulage ainsi que l’élimination des «points noirs» susceptibles d’apparaître durant la visite du CIJM, dans la capitale de l’ouest, en cas de forte pluviométrie.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les Verts victimes d’une scandaleuse machination. Le sale coup de Samuel Eto’o!

Une bien étrange intrusion médiatique ...

Peu de pain dit «Panini» dans les boulangeries. Les consommateurs s’interrogent

Si les pouvoirs publics compétents ...

Drame dans un chantier d’hôtel à Oran. 04 morts dans la chute d’un monte- charge

La chute d’un monte-charge destiné ...

Les pensionnaires de la Maison de Vieillesse reçoivent la visite de la société civile. Yennayer pour oublier la monotonie

Les pensionnaires hommes et femmes ...

«L’ONU, partie au conflit aux côtés du Maroc» Les sahraouis accusent

La très délicate mission de ...