Accueil » ORAN » Un tubercule longtemps «conservé» puis mis sur le marché. Acrylamide et pomme de terre: «des erreurs à éviter»

Un tubercule longtemps «conservé» puis mis sur le marché. Acrylamide et pomme de terre: «des erreurs à éviter»

Peu d’évaluations ont été faites dans le monde sur l’Acrylamide associée aux aliments et ses risques cancérigènes sur la santé de l’homme. Dans les potagers, les femmes au foyer qui se limiteront à semer dans la cocotte navets, tomates, carottes, épices, persil et autres viandes pour le Mawlid, se demanderont certainement pourquoi la pomme de terre qu’elles épluchent avant de la cuire est pleine de taches et trous noirs!
C’est parce qu’elle a été outrageusement conservée et sans délais au préalable. Cela renvoie implicitement à se poser la sempiternelle question: «Qu’achète-t-on dans les marchés et que mange-t-on à la maison? Cela n’exempte pas pour autant la question de savoir si les citoyens sont aujourd’hui plus enclins que d’habitude à acheter et à consommer des produits impropres à la consommation? Cette question qui paraît assez anodine est paradoxalement significative de la misère induite par un effondrement, somme toute, inquiétant du pouvoir d’achat du citoyen lambda qui ne se soucie guère de ce qu’il met dans le ventre, lui qui préfère se rabattre sur des produits de mauvaise qualité, combien même cédés à des prix qu’ils croient à juste titre, «accessibles» à son maigre portemonnaie, alors que la règle telle que tracée par la tutelle veut qu’«un produit de qualité doit être disponible à des prix préférentiels». Dépassant largement les délais prescrits de conservation, la pomme de terre impropre à la consommation est en train d’envahir plusieurs marchés de la wilaya d’Oran. Ce tubercule de mauvaise qualité à cause du stockage à temps indéterminé est pourtant nécessaire à la confection des plats du jour. Il est, ce faisant, “très courtisé” par les ménages mais tout de même cédé aussi, incompréhensiblement à un prix oscillant entre 50 et 60 da. Les vendeurs imputent cette hausse des prix de ce tubercule au retard d’arrivage de la pomme de terre de saison. Il croient juste que cela valait la peine d’inonder les marchés par la pomme de terre de conservation dont les délais de mise en frigo ont été largement dépassés, de l’avis des citoyens mais aussi des professionnels du secteur de l’agriculture.” Les agriculteurs devraient se garder de mettre longtemps au frigo de la pomme de terre” conseille un responsable de la protection des consommateurs à Oran. Pourquoi au fait, vous ne devez jamais mettre vos pommes de terre au frigo? C’est en grande partie à cause de l’acrylamide ..qu’il vaut mieux éviter de stocker les pommes de terre au frigo pour les conserver plus longtemps, c’est à cause de ce produit, une substance chimique utilisée dans l’industrie agro-alimentaire et qui se forme naturellement lorsque l’on cuit des aliments riches en amidon à haute température. Mais si l’acrylamide se forme en cuisant des pommes de terre à haute température, pourquoi les éloigner du frigo, qui leur apporte de la fraîcheur? Eh bien parce que les pommes de terre contiennent une enzyme (l’invertase) qui, quand elle est au frais, convertit le saccharose alimentaire (sucrose) en fructose et en glucose… ce qui, en plus d’engendrer la formation d’acrylamide à la cuisson, va aussi en faire augmenter le taux…

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

05 éléments de soutien neutralisés et des bombes détruites en une semaine. La traque des résidus terroristes continue

L’Algérie qui a réussi à ...

Licences d’importation automobile. Les précisions du GCA

Le secteur automobile est mal ...

Rapport de la banque mondiale sur la situation économique en Algérie. Une nette amélioration

L’Algérie a renoué dès l’année ...

Y a-t-il une volonté d’un pourrissement de la ville Prolifération des ordures, un «crime» contre l’environnement?

«Inquiétant, n’est pas encore le ...

L’anglais dès cette rentrée pour les élèves du primaire. Un million de livres imprimés

C’est la course contre la ...

%d blogueurs aiment cette page :