Accueil » CHRONIQUE » Un soulagement pour les cancéreux!

Un soulagement pour les cancéreux!

En février, le ministre de la Santé, Abdelhak Saïhi avait affirmé, que le plan national anti-cancer 2023-2030 reposait essentiellement sur la prévention, faisant état d’environ 47.050 nouveaux cas enregistrés en 2022. Le cancer fait des ravages en Algérie comme ailleurs. La prise en charge des cancéreux est coûteuse. L’État fait de son mieux pour cette prise en charge, mais cette prise en charge reste insuffisante. Raison pour laquelle, l’État fait de la lutte contre le cancer une de ses priorités. La pénurie des médicaments anticancéreux est souvent évoquée. Tout récemment, des députés ont dénoncé «une grave pénurie» de médicaments dont le Nivolumab, un oncologique. Très vite, le ministère de l’Industrie et de la production pharmaceutique indique que le Nivolumab, traitement anticancéreux innovant, a d’ailleurs «bénéficié d’une procédure d’achat spécifique et sera livré prochainement à ladite structure». Le calvaire de la recherche de tels médicaments serait vers sa fin. A cet effet, le président de l’Observatoire national de veille sur les produits pharmaceutiques, Reda Belkacemi, a révélé ce dimanche que la production de médicaments anticancéreux débutera en Algérie avant la fin de cette année, selon la radio nationale chaîne 1. Reda Belkacemi a déclaré : «Il y a 6 projets visant la production de médicaments anticancéreux qui entreront enfin en service d’ici la fin de cette année, avec de grandes capacités de production». «D’ici 2024, les perturbations connues sur le marché du traitement du cancer seront largement éliminées. Ces projets permettront de s’affranchir des programmes d’importation sans compromettre la disponibilité et sans créer de tensions autour de la fourniture de ces médicaments», a-t-il ajouté. Début Août, le ministre Aoun, en visite de travail à Tizi-Ouzou, soulignait que trois unités spécialisées dans la fabrication de médicaments anti-cancers vont entrer prochainement en production. Le ministre qui a fait une intervention à la Radio locale à la fin de sa visite dans la wilaya, a fait savoir que d’« autres efforts sont en cours pour développer des traitements pour les maladies chroniques afin de couvrir, à court terme, tous les besoins du pays en médicaments essentiels».

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Femmes palestiniennes, les victimes invisibles

Dans la bande de Gaza, ...

Le gaz a bien chuté !

Le prix du gaz est ...

Pour un Ramadan sans hausse…

Le gouvernement prend plusieurs mesures ...

Le pétrole a bien «chauffé»

En 2024, le secteur pétrolier ...

Alger, la capitale mondiale du gaz

Selon un rapport de Shell ...