Accueil » ACTUALITE » Un séisme d’une magnitude de 5,9 degrés enregistré à Béjaïa. Panique, angoisse et dégâts matériels

Un séisme d’une magnitude de 5,9 degrés enregistré à Béjaïa. Panique, angoisse et dégâts matériels

Les citoyens de la wilaya de Bejaia ont vécu, dans la nuit de mercredi à jeudi dernier, une nuit d’angoisse, suite à la secousse tellurique enregistrée à 1h04 mn de cette journée. En effet, la wilaya de Béjaia a été secouée par un séisme d’une magnitude de 5,9 degrés sur l’échelle de Richter dont l’épicentre de cette secousse a été localisé à 28 km au nord-est de Cap Carbon. Sept répliques, dont deux de magnitude 5,2 et 4,7, ont été aussi enregistrées. Ce tremblement de terre a été aussi ressenti dans 12 wilayas dont Skikda, Constantine, Bordj Bou Arreridj, Sétif, Jijel, Mila, Bouira, Boumerdes, Tizi-Ouzou, Alger et Tipaza. Ce séisme aussitôt ressenti a créé une situation de panique chez les citoyens qui sont sortis de leurs domiciles. Plusieurs familles angoissées ont quitté précipitamment leurs demeures pour rester dehors à la belle étoile. Les agents de la Protection civile sont intervenus pour secourir 04 personnes légèrement blessées et transférer huit (8) autres dans un état de choc vers l’hôpital «Khellil Amrane». Une source de cet établissement hospitalier nous a indiqué, hier, «qu’une cinquantaine de patients ont transité par l’hôpital. Les cas admis, pour l’essentiel, ont surtout souffert de chocs émotionnels ou blessés, du fait de la panique des habitants, suite aux cohues et à la précipitation dont ils ont fait preuve pour évacuer leurs maisons au moment de la grosse secousse qui a atteint 5,9 sur l’échelle Richter », indique encore notre source. Malgré la puissance de la secousse, aucune vie humaine n’est à déplorer mais des dégâts matériels ont été enregistrés. Selon le bilan officiel, ce tremblement de terre a causé « l’effondrement partiel de trois vieilles maisons », en sus «de quelques fissures dans des murs de maisons et de quelques établissements scolaires ». «Il s’agit d’un effondrement partiel de 03 vieilles maisons vacantes sur les hauteurs de Béjaia, une fissuration des cages d’escaliers de deux bâtiments au quartier Seghir (Commune de Bejaia) et un effondrement partiel d’un balcon d’une autre maison», affirme notre source. Selon les services techniques de la wilaya, cette secousse a causé la fragilisation d’un grand nombre de constructions, localisées dans les vieux quartiers de Bejaia et dont l’état présentait des signes d’inquiétude, déjà depuis plusieurs années, et qui avaient été retenues pour faire partie d’une grande opération nationale de réhabilitation et de sauvegarde». «23 établissements scolaires ont été également touchés par le séisme», a-t-on appris du directeur de l’éducation de la wilaya de Bejaia; la plupart des établissements sont localisés au niveau du chef-lieu de wilaya, dira encore notre interlocuteur. Les quartiers les plus touchés sont: Bab-el-Fouka, Bab-Elouz, Houma Karamane et le plateau Amimoun, fortement secoués et qui nécessitent ainsi une intervention aussi urgente que vigoureuse. Déjà victimes de tremblements antérieurs, ces quartiers, dans leur majorité, abritent des maisons individuelles et des immeubles fortement dégradés et fragilisés. Leurs occupants n’ont eu de cesse de réclamer leur déplacement tant leur inquiétude est vive, exacerbée par leur passage sous leur lieu de résidence de la conduite principale d’AEP qui alimente la région nord-ouest de la ville dont la présence et le risque d’un accident les rendent perplexes au quotidien. La Cellule de crise aussitôt installée au niveau de la wilaya est en réunion permanente pour parer à toute éventualité. Le Président Directeur Général de l’Organisme national de contrôle technique de la construction (CTC) a été même invité par cette Cellule «pour définir les modalités de prise en charge et l’organisation de l’intervention des équipes du CTC et des différents secteurs», nous informe la Cellule de communication de la wilaya qui nous précise que «des bilans réguliers seront établis pour la classification des bâtisses publiques et privées endommagées suite au séisme». Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a ordonné aux différentes autorités d’assurer toute l’aide et moyens nécessaires pour la prise en charge de la population de Bejaia suite à ce séisme. «Le président Tebboune a appelé le wali de Bejaia juste après le séisme pour s’assurer de la garantie de tous les moyens d’aide et de soutien en faveur de cette wilaya », a-t-on appris de source officielle qui nous précise que le Président de la République « suit la situation depuis la première secousse à Bejaia, mercredi soir ». Une délégation ministérielle s’est immédiatement déplacée dans la région sur instruction du Président de la République avec des instructions claires pour la prise en charge de tous les besoins des citoyens. La délégation ministérielle qui s’est rendue dès les premières heures dans la wilaya de Bejaia, est composée des ministres de l’Intérieur et de Collectivité locales et de l’Aménagement du Territoire : Kamel Beldjoud ; de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière : Abderrahmane Benbouzid ; de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme: Kaoutar Krikou ; des Travaux publics et des Transport : Kamel Nasri et de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville : Mohamed Tarek Belaribi. Lors de cette visite, la délégation officielle a tenu à rassurer les citoyens dont les logements ont été fortement touchés, «qu’il y a des logements prêts et que le ministère de l’Habitat s’occupera de leur relogement». En marge de cette visite, le ministre de l’Intérieur et de Collectivité locales et de l’Aménagement du Territoire, M. Kamel Beldjoud, a affirmé que « c’est un séisme important », en réitérant «la disponibilité du Gouvernement de venir en aide aux victimes, notamment celles dont les habitations ont été détériorées ou ayant subi de grand dégâts ». Ainsi, après avoir passé en revue l’état des lieux, la délégation ministérielle a promis de réserver un quota de logements, à Ighil Ouzarif, dans la commune voisine de Oued Ghir où s’érige le nouveau pôle urbain de Béjaia, d’une capacité de plus de 16.000 logements qui va accueillir à terme plus de 80.000 habitants. « Nous allons mettre les bouchées doubles pour achever au plus vite un programme de 500 logements », a signifié le ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville, Mohamed Tarek Belaribi, rappelant que les logements en question sont déjà prêts et que la tâche va concerner les raccordements aux réseaux d’électricité et d’eau potable et la concrétisation des VRD. « Nous allons mobiliser des entreprises 24/24 heures pour qu’elles puissent finir rapidement le projet », dira le ministre qui a tenu à préciser qu’un effort certain sera accompli pour soulager les concernés et les victimes de cette catastrophe naturelle. La délégation ministérielle a profité de ce passage pour aller rendre visite par ailleurs aux blessés, notamment trois d’entre eux retenus au CHU «Khellil Amrane», pour suivi et traitement. En fait, le souci concerne un jeune homme souffrant d’un poly-traumatisme, subi après qu’il eût sauté du troisième étage de l’immeuble où il réside. Il a essuyé un traumatisme crânien, a révélé le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, qui fait cas de contusions cérébrales. « Il est conscient », a-t-il précisé, rassurant que « ses jours ne sont pas en danger ». Concernant les établissements scolaires touchés par le séisme, « des travaux de réfection seront lancés en urgence et ce, après le diagnostic de l’Organisme de contrôle technique de la construction (CTC) », a-t-on appris de la Cellule de communication de la wilaya. La délégation ministérielle a inspecté le lycée El Hamadia, dans la commune de Bejaia où est constatée l’ampleur des dégâts causés par le séisme, en réaffirmant « l’urgence de procéder à la restauration de cet établissement du secondaire ». A Alger, le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a présidé une réunion urgente consacrée au suivi de la situation suite au séisme de Bejaia, lors de laquelle il a été décidé la mise en place d’une cellule de veille à Bejaia et une autre à Jijel afin de garantir l’approvisionnement des citoyens en produits alimentaires, notamment de large consommation. Ces deux commissions disposent « de toutes les prérogatives d’intervention immédiate et de prise de mesures nécessaires en cas d’une quelconque perturbation enregistrée au niveau de ces deux wilayas en matière d’approvisionnement en produits alimentaires, notamment de large consommation », précise le communiqué de ce ministère. Selon le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG), « l’activité sismique enregistrée ces derniers jours dans plusieurs villes du pays est un phénomène normal, associé au rapprochement des deux plaques tectoniques africaine et eurasienne », ajoutant que « le Nord de l’Algérie correspond à la frontière des deux plaques tectoniques africaine et eurasienne qui sont en rapprochement depuis des millions d’années. Et donc, les secousses sismiques enregistrées sont un phénomène naturel normal associé à ce rapprochement ». «L’activité sismique en Algérie est permanente, vu que les plaques en question sont en perpétuel mouvement», indique, à l’agence officielle, M.Aïdi Chafik, docteur en géophysique et responsable du réseau national de la surveillance sismique au niveau du CRAAG, précisant que «la plupart du temps, les événements ne sont pas ressentis, sauf dans le cas où la magnitude est plus ou moins forte ».

À propos Hocine Smaali

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Risques d’asphyxie au monoxyde de carbone. Une campagne de sensibilisation lancée à Béjaïa

A la faveur du froid ...

Béjaia. Le projet de tramway et téléphérique relancé

La ville de Béjaia aura ...

Gestion des écoles primaires à Bejaia. Les communes mises à l’index

La gestion au quotidien des ...

Pénétrante autoroutière Bejaia-Ahnif (Bouira). Le tronçon Takrietz-Timezrit livré prochainement

La livraison d’une autre partie ...

Béjaia. Début de campagne oléicole sous de mauvais auspices

La campagne oléicole a démarré ...