Accueil » ORAN » Un peu plus de 50% des Oranais sont vaccinés. Manque d’enthousiasme ou nonchalance?

Un peu plus de 50% des Oranais sont vaccinés. Manque d’enthousiasme ou nonchalance?

Après des jours d’accalmie ayant précipité le retour à la vie normale et ce, afin de permettre plus de conditions favorables à l’émergence de l’économie et d’autres activités, voilà que les spécialistes de l’épidémie tirent la sonnette d’alarme.
En effet, les indicateurs de la contagion du Covid-19 au niveau de la wilaya indiquent une dégradation dans la situation sanitaire. Le nombre de nouveaux cas augmente et les chiffres sont repassés au-dessus du seuil d’alerte de 20 cas par jour tandis que les statistiques ne dépassent pas les 10 cas par jour. A vrai dire, avec un taux d’incidence qui a augmenté dans plusieurs wilayas et une hausse des hospitalisations, signalent les professeurs, les déclarations des responsables visent à plus de vigilance. « Nous n’en avons pas terminé avec la pandémie », a lancé le ministre de la Santé. « Il faut respecter les mesures de distanciation et porter le masque pour éviter l’augmentation des cas de contamination. La 4e vague n’a pas encore commencé en Algérie, mais toutes les prémices semblent se manifester, ces derniers jours avec des scènes de nonchalance vécues quotidiennement, notamment dans les moyens de transport, dans les fast-foods et les cafétérias. Au niveau national, le seuil de 100 cas a été déjà dépassé, ce qui présage des mauvaises nouvelles pour les citoyens qui aspirent à vivre dans la quiétude et par-là même, éviter de se focaliser sur une situation qui taraude les esprits et ne fait que geler les activités commerciales et économiques. Pour sa part, le ministre a annoncé une campagne de rappel vaccinal et les effets positifs de la troisième dose pour tous les âges. En effet, le pass sanitaire des personnes de plus de 65 ans sera désactivé, en l’absence d’une dose de rappel, après la précédente injection. Enfin, « Vaccinez-vous pour vous protéger », un slogan est lancé en direction des personnes récalcitrantes qui doivent savoir qu’un individu vacciné a moins de chances de se trouver à l’hôpital en soins critiques. Il est utile de rappeler que les services sanitaires à Oran déplorent le manque d’enthousiasme des Oranais quant à la vaccination, étant donné que le pourcentage des personnes vaccinées ne dépasse pas 52%.

À propos Islam Rayan

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Les écoles et des mosquées pour mieux sensibiliser Objectif : Reculer le nombre de victimes du monoxyde de carbone

Le constat est amer et ...

En dépit de la hausse des cas de contaminés. Les établissements commerciaux déterminés à poursuivre l’activité

Au cours des deux derniers ...

Réception prochaine de 22 établissements hôteliers. Oran se prépare pour les JM et la saison estivale

La wilaya demeure à la ...

Une vieille dame abandonnée par un bus dans un coin isolé. Les transporteurs font la loi

Le transport public ne doit-il ...

Marché d’El Hamri. Les prix à la hausse, les vendeurs également impactés

Il est une nouvelle fois ...