Accueil » CHRONIQUE » Un Covid cache un autre

Un Covid cache un autre

Au fait, en Algérie, il existe deux Covid, l’un officiel, dangereux et intransigeant, géré par le comité scientifique national qui fait réagir les autorités sanitaires. Et, un autre!? Un autre, clandestin, populaire, mais moins agressif que l’officiel… on dirait qu’il aurait tissé une certaine convivialité avec le peuple…c’est pour cette raison que sur le plan populaire, rien ne laisserait penser que nous sommes en pleine pandémie; en faisant un tour dans les lieux les plus populeux, c’est-à-dire dans les moyens de transport, dans les stades, aux marchés publics, l’on est ahuri de voir que les gens ne prennent pas la moindre précaution contre la contagion. Pourquoi? Pour la simple raison que la pandémie ne se manifeste plus directement sur la santé des gens. Sur le plan officiel, les autorités sanitaires continuent à considérer les choses autrement. Nous faisons partie de la communauté internationale où le Covid fait rage. Nous devons donc nous aligner sur les inquiétudes de nos frères dans l’humanité et ainsi, partager leurs chagrins. Chez nous, le peuple n’a pas attendu le déconfinement officiel décrété par les pouvoirs publics, pour le mettre en application, il s’est insurgé lui-même contre les contraintes drastiques du Covid, en passant à l’attaque dans le fief de la pandémie. La stratégie était simple et simpliste. Faire semblant, comme si rien n’était. Comme si ce fléau n’avait jamais existé chez nous. Entre-temps, personne ne saurait nous informer, quelle serait notre situation d’ici un mois ou une année, à l’ombre de cette pandémie qui tue moins de gens chez nous qu‘ailleurs, en Europe, au Brésil ou en Inde où un variant « local » du Covid faucherait les gens en vrac.. Nous sommes donc à l’abri du danger grâce à la providence divine qui s’est chargée de la protection de ce peuple, toujours enclin à appréhender les choses à sa manière. Il n’y aurait pas d’autres explications pour comprendre comment notre flagrant laisser-aller et notre dédain se sont soldés par cette umminité contre la contagion et la propagation du virus mortel alors que les grands scientifiques en Occident font des pronostics de mauvais augure quant à l’avenir de la pandémie dans le monde. Selon eux toujours, les variants du Covid-19 vont continuer à se manifester un peu partout, déjouant ainsi toutes les tentatives humaines pour mettre en œuvre un quelconque antidote. D’ailleurs, l’on en a honte de parler de vaccins, récemment mis à l’épreuve, ne donnant aucun résultat concret, devant l’ampleur des variants du Covid qui font des ravages dans quelques contrées du monde.

À propos Abdelkader Benabdellah

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Enfin, le Rai patrimoine mondial !

Ce n’est pas la première ...

Monoxyde de carbone La négligence qui tue

Ce sont plutôt la négligence ...

Encore une histoire de la flambée des prix

La lutte contre les barons ...

N’est pas maire qui veut !

Ce n’est pas donner à ...

Un handicapé est avant tout un citoyen!

La définition donnée à un ...