Accueil » SPORT » Ultime visite d’inspection du SG de la CAF. «Ce CHAN est un bon point pour l’Algérie»

Ultime visite d’inspection du SG de la CAF. «Ce CHAN est un bon point pour l’Algérie»

En perspective du Championnat d’Afrique des Nations dont le coup d’envoi sera donné vendredi au stade Nelson Mandela de Baraki, le secrétaire général de la Confédération africaine de football (CAF) Véron Mosengo-Omba, est arrivé lundi soir à Alger. Le dirigeant congolais qui effectue une dernière visite d’inspection aux quatre villes hôtes de cette 7ème édition du CHAN était hier à Oran où il s’est rendu, en compagnie de Yacine Benhamza, vice-président du Comité d’Organisation Local et premier responsable du site de la capitale de l’ouest, au complexe sportif Miloud-Hadefi. Des visites similaires sont programmées au stade Nelson Mandela de Baraki (Alger), Chahid-Hamlaoui (Constantine) et le 19-mai 1956 (Annaba). Le secrétaire général de la CAF n’a, cependant, pas omis d’évoquer la candidature algérienne pour l’obtention de l’organisation de la CAN-2025. Pour rappel, l’Algérie avait officiellement déposé sa candidature pour reprendre l’organisation de cette CAN-2025, après la décision de la CAF de la retirer à la Guinée, en raison du retard pris dans les travaux des installations exigées par l’instance continentale. « C’est le Comité exécutif qui décidera quel pays abritera la CAN-2025. Le CHAN pourrait constituer un bon point pour l’Algérie, d’autant que les infrastructures footballistiques et hôtelières sont de très haut niveau, c’est très bien. Au risque de me répéter, c’est le COMEX qui prendra sa décision finale sur la base de critères bien établis. La décision de l’Algérie de baptiser le stade de Baraki au nom de Nelson Mandela est une bonne marque de reconnaissance pour ce leader africain. L’Algérie a démontré son attachement à l’Afrique et sa solidarité avec les peuples africains », a, ainsi, indiqué Mosengo-Omba. La CAF effectuera, du reste, entre le 5 et le 25 janvier des visites d’inspection au niveau des pays candidats, avant l’annonce du pays hôte du tournoi prévue le 10 février prochain, à l’issue d’une réunion de son Comité exécutif Dans un autre registre, une poignée d’anciennes légendes du football africain ont été invitées pour assister à la cérémonie d’ouverture du Championnat d’Afrique des nations. « Le Comité d’organisation a invité une pléiade d’anciennes légendes du football africain pour assister à la compétition, à l’image des Ivoiriens Didier Drogba et Yaya Touré, du Camerounais Roger Milla, du Tunisien Karim Haggui, du Togolais Emmanuel Adebayor, du Nigérian Jay-Jay Okocha, du Sénégalais Hadji Diouf, et du Ghanéen Gyan Asamoah », a indiqué le COL dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook. La cérémonie d’ouverture se déroulera vendredi prochain au nouveau stade Nelson Mandela de Baraki, en présence du président de la Fédération internationale (Fifa) Gianni Infantino et du président de la Confédération africaine (CAF) Patrice Motsepe. Elle sera suivie par le match d’ouverture entre l’Algérie et la Libye à partir de 20h00. Cette 7e édition verra la présence pour la première fois de 18 nations, réparties en trois groupes de quatre, et deux groupes de trois. Pour rappel, les 32 matchs de cette compétition se joueront dans quatre stades : Nelson Mandela (Alger), Miloud-Hadefi (Oran), Chahid-Hamlaoui (Constantine), et le 19-mai 1956 (Annaba).

À propos Rachid.BELARBI

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

De nouveau très en vue avec l’Olympique Lyonnais. Benrahma monte en puissance

Et si le fait d’avoir ...

La course au maintien s’emballe à 8 journées de la fin Magra en surprise, Chlef s’enlise

Bien que leur équipe ne ...

Classée 43ème nation mondiale et 7ème africaine. L’Algérie fait du surplace

Sans surprise, l’Algérie a fait ...

Son retour en EN, Petkovic, ses objectifs, sa grave blessure … Les confidences de Benzia

Dans une interview accordée au ...

En perspective des rencontres de juin face à la Guinée et l’Ouganda. Petkovic, l’embarras du choix

Après avoir effectué une large ...