Accueil » MONDE » Ukraine La Russie annonce le début du retrait de ses troupes

Ukraine La Russie annonce le début du retrait de ses troupes

Moscou a annoncé jeudi le début du retrait de ses troupes massées près de l’Ukraine et en Crimée annexée, tandis que Vladimir Poutine s’est dit prêt à recevoir le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. La Russie a annoncé, jeudi 22 avril, qu’elle lancerait dès le lendemain le retrait de ses troupes massées près de l’Ukraine et en Crimée annexée, mettant fin à une présence militaire qui inquiétait l’Occident et Kiev. Dans un autre signe apparent de désescalade, le président russe, Vladimir Poutine, a dit être prêt à recevoir « à n’importe quel moment » son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, à Moscou pour parler des relations bilatérales délétères entre leurs deux pays. Il l’a toutefois renvoyé vers les séparatistes pour parler du règlement du conflit dans l’Est, qui connaît une flambée de violences depuis le début de l’année. La présence de ces dizaines de milliers de soldats près de l’Ukraine, qui combat depuis 2014 des séparatistes pro-Russes dans l’est du pays, a grandement alimenté les tensions entre Moscou, Kiev et les Occidentaux et donné lieu à des passes d’armes verbales. L’Otan a pris note de l’annonce du retrait des soldats russes mais « reste vigilante », a déclaré un responsable de l’Alliance. « Toute mesure de désescalade de la part de la Russie serait importante et aurait dû être prise depuis longtemps. L’Otan reste vigilante (…) et nous continuons d’appeler la Russie à retirer toutes ses forces du territoire ukrainien », a affirmé ce responsable dans un communiqué. Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, s’est lui aussi félicité de ce retrait, estimant qu’il conduisait à « une réduction proportionnelle de la tension » tout en assurant que son pays restait « vigilant ». Les autorités ukrainiennes avaient jusque-là accusé la Russie de chercher à « détruire » leur pays et de préparer une invasion. Moscou a rétorqué que ses soldats menaient des « exercices » destinés à faire face aux « actes menaçants » de l’Otan à ses frontières orientales et aux « provocations » de Kiev. Et le Kremlin a souligné à plusieurs reprises « ne menacer personne ». « Les troupes ont démontré leur capacité à assurer une défense fiable du pays. J’ai donc décidé d’achever les activités d’inspection dans les districts militaires du sud et de l’ouest », frontaliers de l’Ukraine, a déclaré le ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Un colonel des Gardiens de la révolution iraniens assassiné à Damas. Téhéran accuse Israël

Un colonel des Gardiens de ...

Nucléaire. L’Iran commence à enrichir l’uranium à 60% dans l’usine de Fordo

L’Iran a commencé à produire ...

Frappes dans des régions kurdes, de Syrie et d’Irak. La Turquie règle ses comptes

La Turquie a lancé dimanche ...

États-Unis. Un procureur spécial pour enquêter sur Donald Trump

Le procureur général des États-Unis, ...

Corée du Nord. Tire d’un missile balistique intercontinental!

La Corée du Nord ravive ...