Accueil » Point de Vue » Ukraine-Afrique, opération séduction!

Ukraine-Afrique, opération séduction!

Le continent africain est confronté à des pénuries de céréales importées de Russie et d’Ukraine. Les deux pays sont engagés dans une bataille d’influence en Afrique, alors que de nombreux États ont adopté une position de «non-alignement» dans le conflit. Dans ce contexte, l’Ukraine a lancé un programme baptisé «Grain from Ukraine» (Céréales en provenance d’Ukraine), notamment à destination des pays africains. «D’ici au printemps 2023, nous prévoyons d’approvisionner au moins cinq millions de personnes sur le continent africain, dans le cadre de cet effort humanitaire. Globalement, l’Ukraine prévoit d’expédier au moins soixante grands navires. Parmi les pays prioritaires, figurent sur notre liste l’Éthiopie, le Soudan, le Soudan du Sud, la Somalie, la République Démocratique du Congo, le Kenya, le Yémen, le Nigeria et d’autres encore», a indiqué le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, avant d’assurer que «le soutien politique d’un pays à l’Ukraine n’est pas un critère» pour recevoir cette aide, en citant l’exemple de l’Éthiopie qui s’était abstenue lors du dernier vote à l’ONU, relayé par RFI. Toutefois, le chef de la diplomatie ukrainienne a une nouvelle fois appelé les pays africains à ne pas rester «neutres» dans le conflit. L’Ukraine tente de séduire l’Afrique qui n’a pas voulu se positionner dans cette guerre malgré les pressions européenne et américaine. Mais ce geste de l’Ukraine avait déjà été précédé par la Russie qui a affirmé, par la voix de Poutine, que l’Afrique n’affrontera pas la faim. Poutine avait rassuré l’Afrique quant à son aide de céréales russes, en direction des pays pauvres d’Afrique. A cet effet, sous la pression des pays africains et grâce aux efforts onusiens, la reconduction de l’accord sur les exportations de céréales ukrainiennes a été actée et a rassuré les opérateurs en confortant la demande, sans dissiper toutes les inquiétudes. Au demeurant, une importante somme va être débloquée par la France pour le transport et la distribution par le Programme alimentaire mondial de céréales d’Ukraine à destination du Yémen et du Soudan. Selon le chef de l’Etat français, «Les pays les plus fragiles ne doivent pas payer le prix d’une guerre qu’ils n’ont pas voulue». Une opération aussi de séduction envers l’Afrique et les pays arabes par la France. Le Monde est en train de changer où l’Afrique est au centre de cette guerre où les riches ne veulent pas céder leur place en Afrique ni à la Russie, ni à la Chine.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...

La Palestine encore agressée!

Neuf Palestiniens ont été tués, ...

L’OPEP+ inflexible !

Les prix du pétrole brut ...

Un partenariat gagnant-gagnant!

Le président Tebboune a affirmé, ...