Accueil » ACTUALITE » Trois principales mesures pour renforcer la diplomatie économique algérienne. Tout pour booster l’export

Trois principales mesures pour renforcer la diplomatie économique algérienne. Tout pour booster l’export

C’est la principale question à laquelle s’invitent experts et économistes algériens afin de relever le niveau de la diplomatie économique à l’étranger. Cela passe par l’impératif de permettre aux opérateurs algériens de mieux percer les marchés économiques étrangers européen et africain notamment. Or, il est une décision spectaculaire prise par le gouvernement et qui concerne la création de diplomates chargés des affaires et des investissements à l’étranger. Ces attachés d’Algérie, dans le domaine des affaires, auront à prospecter les marchés étrangers, susceptibles de capter les exportations et les investissements des opérateurs économiques algériens. Il est aussi question de formation de diplomates chargés des affaires, au niveau des ambassades algériennes à l’étranger. Une «conception» assez originale mais somme toute nouvelle de ce fait dans la diplomatie économique algérienne. Il s’agit éventuellement de renforcer l’attraction des flux d’investissements des étrangers en Algérie notamment des nationaux ainsi que d’améliorer les transferts de la diaspora algérienne établie à l’étranger. L’Algérie est non seulement une «destination» de tourisme, c’est aussi un marché africain à potentialités énormes. La stabilité et la sécurité qui règnent en Algérie sont perçues comme deux indicateurs du bon climat politique et des opportunités d’affaires. Alors comment booster l’export spécialement? Plus aucun doute, le moment est venu au pays de «délocaliser» son potentiel entrepreunarial, managérial ainsi que son savoir-faire. Pourquoi pas? L’Algérie se lance dans une stratégie de développement de son économie. Trois principales mesures ont été lancées par le ministère des Affaires étrangères (MAE), dans le cadre du développement de la diplomatie économique du pays, dans l’objectif de soutenir les opérateurs économiques nationaux à exporter et les opérateurs étrangers à investir en Algérie, a indiqué, jeudi à Alger, le directeur de la promotion et du soutien des échanges économiques au ministère, Rabah Fassih. A titre illustratif, l’Algérie vient de réussir à inventer et à monter son premier moteur réacteur type marin par une équipe de chercheurs 100% algériens. Dans l’ensemble, ces mesures consistent en la création du Bureau d’information et de promotion des investissements et des exportations (BIPIE), la formation des diplomates chargés des affaires économiques et commerciales au niveau des représentations diplomatiques algériennes à l’étranger ainsi que la création d’une rubrique web sur le site du MAE, dédiée à la diplomatie économique, a expliqué M.Fassih, lors d’un point de presse, en marge de la cérémonie d’inauguration du BIPIE par le ministre du secteur, Sabri Boukadoum. Selon le directeur, le BIPIE qui dépend de la Direction de la promotion et du soutien des échanges économiques du ministère, vise à recevoir les opérateurs économiques notamment les exportateurs afin de bénéficier des informations et de la documentation sur les conditions d’accès aux marchés extérieurs. « De plus, il existe un réseau des chargés des affaires économiques et commerciales que les opérateurs nationaux peuvent contacter au niveau des représentations diplomatiques algériennes à l’étranger », a fait remarquer M.Fassih, ajoutant que ce Bureau offre aux opérateurs des informations sur des projets, des appels d’offres ou des propositions de partenariat outre l’organisation de cycles de formation dans le domaine de la diplomatie économique. L’autre principale mesure de développement de la diplomatie économique du pays concerne la formation des diplomates appelés à occuper les fonctions de chargés des affaires économiques et commerciales au niveau des représentations diplomatiques algériennes, à travers des conférences académiques dans le domaine de la diplomatie commerciale et de l’anglais commercial ainsi que d’autres conférences thématiques. « De plus, des visites sur site seront organisées au niveau des pôles d’exportation pour permettre aux diplomates en formation d’avoir une idée concrète sur le potentiel algérien à l’export et être informés de la préoccupation de nos opérateurs sur place », a expliqué le même responsable. D’autre part, un portail web sur la diplomatie économique devrait être lancé sur le site du MAE, offrant un ensemble d’informations destinées aux opérateurs, concernant les conditions d’accès aux marchés extérieurs pour les Algériens et les avantages accordés par l’Etat pour les investisseurs étrangers.

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ras Al Ain. «800 autres familles seront relogées, ce qui porte le total à 2.100»

Après le report décidé en ...

Le wali d’Oran lors de Journée nationale du Chahid : «Les martyrs de la Révolution une «référence» pour la résistance palestinienne»

Les réactions en cascade des ...

Cessez-le-feu immédiat à Gaza. Le travail colossal de l’Algérie à l’ONU

Près de 30.000 personnes sont ...

Journée nationale du chahid. Le wali préside la cérémonie de distribution de 2.500 logements

Le wali d’Oran Sayoud Saïd ...

Les autorités locales mettent le paquet pour la journée de chahid. Distributions de logement à Gdyel, Béthioua et Misserghine

La Journée nationale du chahid ...