Accueil » ACTUALITE » Tribunal de Sidi M’hamed. 03 ans de prison fermes pour l’ex garde des sceaux Tayeb Louh

Tribunal de Sidi M’hamed. 03 ans de prison fermes pour l’ex garde des sceaux Tayeb Louh

L’ex ministre de la justice a bénéficié, hier, d’un allègement de sa peine. Ainsi il écope de 03 années de prison fermes au lieu de 10 ans. Le pôle pénal financier et économique du tribunal de Sidi M’hamed d’Alger a condamné, hier, l’ancien ministre de la Justice Tayeb Louh à une peine de 3 ans de prison fermes assortie d’une amende de 200 000 DA. Les griefs retenus contre lui sont abus de fonction et entrave au bon fonctionnement de la Justice. Par contre l’homme d’affaire Tarek-Noah Kouninef poursuivi pour abus de fonction a été condamné à une peine de 4 ans de prison fermes assortie d’une amende d’un million de DA, alors que l’ancien inspecteur général du ministère de la Justice, Benhachem Tayeb a écopé d’une peine de 02 ans de prison fermes assortie d’une amende de 200 000 DA. Le tribunal a condamné les trois accusés à verser in solidum un montant de 100.000 DA au Trésor public, avec confiscation de tous leurs revenus illégaux, objet de saisie judiciaire. Le Procureur de la République près le Pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed d’Alger avait requis, pour rappel, la semaine dernière, une peine de 10 ans de prison fermes contre l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh et 8 ans de prison fermes contre Tayeb Benhachem assortie d’une amende d’un million de dinars, avec interdiction du droit de candidature pour une durée de cinq ans. Par ailleurs, 10 ans de prison fermes assortis d’une amende d’un million de dinars ont été requis contre l’accusé, Tarek-Noah Kouninef. Le pôle pénal économique et financier du Tribunal de Sidi M’hamed a reporté, lundi dernier, le procès de l’ancien ministre de la Justice, Tayeb Louh, et de l’homme d’affaires Tarek Kouninef, au 28 février. Le procès a été reporté en raison de l’absence de la défense de Tayeb Louh pour des raisons de santé (contamination au covid-19). L’ancien ministre de la Justice, est poursuivi dans cette affaire, pour plusieurs chefs d’inculpation, notamment abus de fonction, trafic d’influence et entrave au bon fonctionnement de la Justice.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Elections présidentielles anticipées de septembre 2024. Le compte à rebours…

A quelques mois de la ...

Naissance de l’Union algérienne économique et investissement. 2027, année charnière

A quelques encablures de la ...

Une délégation d’hommes d’affaires turcs en Algérie. Les Turcs raflent la mise?

Une délégation d’hommes d’affaires turcs, ...

Clôture du Salon international de la Santé et du Tourisme Médical. Une aubaine pour les professionnels et les citoyens

Ce Salon, destiné exclusivement à ...

Ouverture du SITEV 2024 à la Safex à Alger. Sous le signe de l’investissement touristique

Le coup d’envoi officiel du ...