Accueil » ORAN » Transport urbain et suburbain. Le calvaire des usagers

Transport urbain et suburbain. Le calvaire des usagers

Vétusté, surcharge, insécurité, insalubrité, comportements indécents envers les usagers. Telles sont les caractéristiques des transports en commun en milieu urbain et suburbain, surtout au chef-lieu de wilaya, une situation qui a poussé les usagers à revendiquer la généralisation des bus publics surtout au niveau du tronçon du tramway. Les usagers de ces transports sont révoltés et exaspérés et ne savent plus à quel saint se vouer se contentant de réactions de mécontentement, en dépit de la vétusté des bus, s’ajoute la course entre ses chauffards pour arriver à la prochaine station. Il semble que l’anarchie qui règne en maître des lieux dans le secteur des transports publics n’est pas pour bientôt. A qui incombe la responsabilité de cette catastrophe qui prévaut au sein de ce secteur ? Pourquoi le cahier des charges n’est-il pas appliqué et respecté par les opérateurs privés, qui empêche les contrôleurs de la direction des transports de faire leur mission, celle de contrôler les bus en circulation ? Aucune sanction à l’encontre de certains chauffards et d’incriminer certains comportements routiers des conducteurs de bus, l’origine d’accidents de la route meurtriers qui ont été causés par la négligence ou l’insouciance et l’irresponsabilité. En effet, parmi les centaines de bus circulant quotidiennement à Oran, une bonne partie est dans un état de vétusté et d’insalubrité très avancé. Qui n’a pas remarqué la présence de ces carcasses métalliques rouillées, dégageant un flot de fumée noire. Ce qui est étonnant, c’est que ces bus continuent de circuler librement et de transporter les usagers dans des conditions lamentables normalement. Même le président de la république au cours d’un discours lors de l’exposé du ministre de l’intérieur sur les accidents de la route le mois de février de l’année dernière, a déclaré la guerre aux chauffards de bus en incriminant certains propriétaires de bus ayant recruté des conducteurs sans vérifier leur état psychologique et mental, et leur parcours professionnel, a aussi ordonné le renforcement des procédures en coordination avec le ministère de la justice contre les comportements criminels au volant, en particulier pour le transport public. En attendant, le secteur des transports à Oran se gère d’une manière anarchique et sans le moindre respect de la réglementation. En effet, l’un des points noirs dont souffre la wilaya d’Oran et celui du transport public. Certes ce dernier est l’un des multiples services indispensables au bien-être du citoyen, car à tous les niveaux notre ère est celle du mouvement.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...

Dégradation, acte de vandalisme et insalubrité. Problématique de la gestion des cimetières

Triste sort pour nos morts ...

Environnement. «Insalubrité: lourdes conséquences sur l’activité et la vie humaine»

Le médecin généraliste, M.Serrour, évoque ...