Accueil » RÉGIONS » Transport public. La République des bus et taxis

Transport public. La République des bus et taxis

La direction du transport semble absente de l’organisation du secteur privé et public du transport urbain. S’il y a une loi à laquelle se plient sans rechigner les chauffeurs de bus et de taxis, qu’ils soient légaux ou Clandestins, c’est bien celle de l’argent en dépit de tout bon sens. Tous les moyens sont bons pour en ramasser à tel point que les usagers ne sont plus dignes du maximum d’égards. Ces transporteurs ou ces ramasseurs, selon les uns et les autres, ne connaissent ni loi ni cahier des charges. Ils sont plus puissants qu’on ne le pense ! Gardiens des désagréments de la population – ils sont les bons dieux de la route. C’est, remarque-t-on la course au profit facile. Les usagers saidis sont écoeurés devant l’anarchie et la désorganisation qui règnent dans ce secteur névralgique à plus d’un titre, quand on considère l’importance que prend aujourd’hui le transport urbain avec les nouvelles cités qui ont vu le jour. Il est urgent pour l’APW de programmer une session afin d’éviter le pourrissement et il est aussi urgent d’organiser ce secteur afin de mettre fin à l’anarchie et aux rumeurs relatives à ces patrons de bus qui obtiennent facilement leur ligne préférée. Il y va donc de l’intérêt de tout un chacun.

À propos O.ogban

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Saïda. Un deuxième suicide en deux jours

La wilaya de Saida semble ...

Saïda. Ce qui attend le wali et son équipe

Visiblement satisfait et galvanisé par ...

Saïda. Suicide d’un pompier et des interrogations

La wilaya de Saida vit ...

Saïda. C’est parti pour la rentrée scolaire

Les élèves des 03 paliers ...

Cérémonie d’installation du nouveau wali de Saïda «Considérez-moi comme un Saïdi»

C’est en ces termes que ...