Accueil » ORAN » Transport public. Des bus épaves sèment toujours la mort

Transport public. Des bus épaves sèment toujours la mort

Une bonne partie des bus desservant plusieurs lignes à Oran se trouvent dans un état de vétusté avancée. En effet, qui parmi les usagers n’a pas remarqué la présence de ces carcasses métalliques rouillées, crachant à leur passage un flot de fumée noire. Le hic c’est que ces bus continuent à circuler librement et à transporter des voyageurs dans des conditions lamentables. Les usagers de ces transports sont révoltés et exaspérés et ne savent plus à quel saint se vouer, se contentant de réactions de mécontentement. Le transport à Oran souffre et par conséquent, fait souffrir les usagers et rend leur fréquentation de plus en plus malaisée. Plusieurs facteurs concourent à donner aux transports d’Oran une image désolante. Tous les véhicules sont censés subir un contrôle technique. Pourtant, on constate que des bus non conformes circulent normalement, d’ailleurs ces carcasses sont à l’origine de plusieurs accidents. La réglementation qui régit actuellement le secteur serait-elle devenue obsolète au point où un contrôle technique est devenu une simple formalité? Comment peut-on accorder des licences d’exploitation de ces lignes à des transporteurs ayant encore des véhicules dans un tel état. Pourquoi n’exige-t-on pas des bus pouvant répondre au strict minimum des commodités de confort et de sécurité aux passagers. Ces derniers sont devenus des maillons faibles de ce secteur, d’ailleurs personne n’ignore les mauvaises pratiques qu’ils ont à maintes reprises soulevées et qu’ils ont vécues sur le terrain. Ne voyant rien venir, ils n’osent même plus les révéler au grand jour. Pourquoi nos bus sont- ils mal entretenus à l’intérieur comme à l’extérieur ? Il a été donné de constater à ces usagers des dizaines d’infractions, non-respect des itinéraires, arrêts facultatif perte de temps, bus roulant avec portière ouverte etc….) donc l’usager reste l’otage du transporteur. L’épreuve n’est pas terminée, restons-en là. Tout un chacun a sa part de responsabilité quant à cette indifférence totale.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Journée nationale du chahid. Les sœurs Benslimane ressuscitées

Proclamée officiellement le 18 février ...

Hassi Bounif. Triste constat

Hassi Bounif s’est malheureusement métamorphosé ...

Gardiens de voiture. «Il est grand temps de mettre fin à l’anarchie»

Il semble que le phénomène ...

Dégradation, acte de vandalisme et insalubrité. Problématique de la gestion des cimetières

Triste sort pour nos morts ...

Environnement. «Insalubrité: lourdes conséquences sur l’activité et la vie humaine»

Le médecin généraliste, M.Serrour, évoque ...