Accueil » ORAN » Transport en commun: ces histoires de doublement, d’excès de vitesse… Ces conducteurs «fous au volant»

Transport en commun: ces histoires de doublement, d’excès de vitesse… Ces conducteurs «fous au volant»

Ils jouent avec la vie des citoyens et leur donnent souvent des frayeurs et des sueurs. Ces chauffeurs «fous» du transport public ont la réputation d’être désignés du bout des doigts par les citoyens. Qui sont-ils? Sont-ils formés? Ont-ils réellement appris la conduite. A force du laisser-aller et du laxisme qui ont l’air de gagner des proportions, somme toute, inquiétantes, faute de contrôle sur les routes urbaines, ils ont fini par semer leur dictat. L’accident de la route survenu récemment au niveau de l’axe routier de la Poste de l’Usto, entre un véhicule d’un particulier une «207» blanche et un transport en commun, a créé une panique générale, a-t-on en effet constaté de visu sur place. Voulant doubler un autre véhicule, le transporteur a percuté de plein fouet le véhicule en question causant des blessures parmi la famille du conducteur de celle-ci dont un bébé fort heureusement touché uniquement à la tête selon des sources hospitalières tandis que le chauffeur de bus, lui aussi blessé, aurait pris la fuite. Une enquête a été ouverte, croit-on savoir. Ces accidents sont devenus légion sur le réseau de transport urbain. Les chauffeurs de poids lourds et de bus sont exposés à de nombreux risques du fait qu’ils transportent soit des vies humaines soit des marchandises. Normalement, ils sont préalablement formés et dûment munis de permis de conduire. Une question. Qu’est-ce qui fait qu’à la place d’un chauffeur, c’est le receveur de bus qui conduit parfois? Que prévoit dans ce cas la législation en cas d’accident? Il va sans dire que la prévention et la sensibilisation contre les risques d’accident de la route chez les personnels de transport commun ou des conducteurs de véhicules ou de poids lourds est très importante. Parmi les consignes élémentaires du code la route, le respect de la vitesse autorisée sur le réseau de transport en commun. L’autre question est de savoir si celle-ci est-elle toujours respectée? Des clients du transport en commun s’inquiètent de l’usage abusif de la vitesse sur certains tronçons comme celui de l’Usto. Imaginer ce qui peut bien se passer quand un transporteur en vitesse voulant «doubler» un véhicule en pleine circulation, tombe nez à nez sur un autre véhicule?

À propos B.HABIB

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ruées massives et précoces des estivants sur les plages de l’ouest Il ne suffit plus de température minimum pour se baigner

Faut-il attendre une température minimum ...

Sécurisation des plages «Opération coup de poing contre les squatteurs»

Comme il a été dénoncé ...

Prochaine session d’APW. Les forêts, la saison estivale, la santé et d’autres dossiers

La prochaine Session ordinaire de ...

Le président de la République préside une réunion du Conseil des ministres. Projets de grande envergure au menu

Un nouveau Conseil des ministres ...

En période électorale, l’obsession politique sur l’Islam devient particulièrement préoccupante. La mosquée de Paris dénonce

Que reproche-t-on aux Musulmans de ...