Accueil » ORAN » Transport. Des bus toujours bondés malgré le confinement

Transport. Des bus toujours bondés malgré le confinement

Il y a un relâchement dans l’application des mesures barrières, dans le transport public au niveau de toutes les lignes, de quoi susciter la peur de ceux qui restent lucides et qui reviennent dans ces moyens de transport sur la pointe des pieds. Les bus et le tramway avec des passagers serrés, les uns contre les autres à certaines heures, bus bondés où il est difficile de se frayer un chemin. C’est la réalité de toutes les lignes, une situation qui inquiète beaucoup de gens, est-ce bien compatible avec la situation sanitaire ? Des situations constatées dans les transports inquiètent quant à la capacité des opérateurs à préparer le déconfinement sur certaines lignes, une sur-occupation des transports en commun rendant impossible les mesures de distanciation. D’un autre côté, ce sont aussi des passagers eux-mêmes qui ne mesurent pas la gravité du geste qu’ils accomplissent en acceptant de monter dans un bus plein. Il faut avoir à l’esprit que le covid19 est une maladie respiratoire et peut se propager de trois manières différentes. Les infections directes (émises directement par la personne infectée), contamination par contact proche ou par infections indirectes. Le premier facteur de propagation reste la promiscuité et que le risque d’infection au jour le jour se fait par les mains qui, après avoir touché une surface infectée, sont véhiculées aux » portes d’entrée » du corps humain (nez, bouche, yeux). Pour les voyageurs qui pensent être malades, le conseil est d’éviter de prendre le transport en commun, ou s’ils n’ont pas le choix, d’appliquer les règles de base afin d’éviter que ne se propage leur maladie. En définitive, que ce soit en bus, en tramway ou avec n’importe autre quel moyen de transport, une hygiène rigoureuse et le respect des conseils des médecins restent les moyens les plus efficaces pour se protéger contre le coronavirus, car de nouvelles vagues de contamination au coronavirus ne sont pas à écarter, s’il y a un relâchement dans l’application des mesures de prévention. Les images qui circulent sur les réseaux sociaux dans lesquels on peut voir des bus bondés et des stations noires de monde à l’instar de celles de Hassi Bounif, Gdyel, Boutlélis, Douar Boudjemaa sont flippantes. Elles font craindre le risque que le nombre de contaminations n’explose et n’atteigne un pic incontrôlable.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Transport urbain et suburbain. A quand la fin de la médiocrité

Les transports urbains Oranais n’ont ...

Délinquance. Vols et agressions prennent de l’ampleur

Alors que la délinquance du ...

Établissements classés et commerces informels… Une économie populaire dénigrée

Le mécanicien, le tôlier… de ...

Prostitution. Le phénomène prend de l’ampleur

«La prostitution est présente dans ...

Direction de la Culture et des Arts. Un programme d’animation culturel riche et varié

La Direction de la Culture ...