Accueil » RÉGIONS » Transport à El Tarf. Malgrès l’ouverture de plusieurs lignes, les problèmes persistent

Transport à El Tarf. Malgrès l’ouverture de plusieurs lignes, les problèmes persistent

La direction du transport de la wilaya d’El Tarf ouvre plusieurs autres lignes à travers l’ensemble des daïras. Cette initiative répond amplement aux demandes sans cesse croissantes des investisseurs dans ce secteur d’activité et aux préoccupations des voyageurs. A la suite de ces ouvertures de plusieurs lignes, des voyageurs de plusieurs localités ont exprimé leur mécontentement. Ces mécontentements sont enregistrés dans plusieurs daïras notamment Bouhadjar, Drean et El Kala. Les voyageurs ont indiqué que les investisseurs dans ce créneau ne respectent pas les horaires fixés par la direction du transport. A El Tarf, hormis la ligne El Kala-Annaba, toutes les lignes sont paralysées à partir de dix-sept heures. Aucun bus n’assure la desserte entre El Tarf Bouhadjar ou Dréan à partir de cette heure. Par ailleurs l’ire des voyageurs est plus rageuse quand des fonctionnaires ne trouvent aucun bus qui relie toujours ces lignes à partir de six heures du matin afin de rejoindre le poste de travail à huit heures. Le problème se pose avec acuité pour les fonctionnaires dans la daïra de Bouhadjar (enseignants et fonctionnaires) à leur sortie vers seize heures aucun bus ne relie la desserte Bouhadjar El Tarf ou Zitouna Ain El Kerma, Bouhadjar Ben Mhidi Ain El Kerma Bouhadjar. Les voyageurs nous ont appris que vers quatorze heures la gare routière se vide de sa substance les voyageurs. Ce ne sont là que des cas parmi des dizaines d’autres. Le problème se pose aussi entre El Tarf Lac des Oiseau, Ben Mhidi Asfour, El Tarf Besbes, Besbes Ben Mhidi, Ben Mhidi Chatt ou Sidi Mbarek etc.. Le secteur du transport connaît depuis belle lurette une anarchie qui ne dit pas son nom. Les voyageurs, fonctionnaires, écoliers lycéens collégiens qui ne disposent pas de leur véhicule particulier ou transport scolaire souffrent le calvaire à travers toutes les localités de la wilaya. La direction doit prendre des décisions à l’encontre de ceux qui ne se soumettent pas aux clauses et qui renvoient aux calendes grecques les horaires définis par la direction. Ce que nous venons d’évoquer n’est qu’une partie de l’Iceberg. Une bonne initiative a été prise par la direction du transport, cependant les problèmes ne sont pas encore résolus. Responsables de cette direction et promoteurs dans ce créneau doivent répondre à l’attente des voyageurs qui ont soulevé plus d’une fois leur colère. Le manque de moyens de transport laisse la voie ouverte aux taxieurs clandestins qui font payer 500 Da au voyageur pour une distance de quelques kilomètres. Le transport à El Tarf demeure un calvaire pour tout le monde. Des fonctionnaires qui quittent leur bureau à quatre heures attendent un hypothétique moyen de transport pendant des heures pour rentrer chez eux.

À propos Tahar BOUDJEMAA

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Ain El Kerma (El Tarf). Réparation du chauffage central de l’école «Bouhawat Mohamed»

Se conformant aux instructions données ...

Réalisation d’une double voie ferrée reliant Annaba à Bled El Hadba. 20 familles relogées

Dans le cadre du projet ...

Coupe d’Afrique. Des écrans géants installés à El Tarf et El Kala

En exécution des instructions de ...

El Tarf. Soirée artistique à l’occasion du Nouvel An Amazigh

A l’occasion de la célébration ...

El Tarf. 470 comprimés hallucinogènes saisis à Drean

Deux trafiquants de drogue ont ...