Accueil » CULTURE » Traditions féminines à Mostaganem. Le patrimoine vestimentaire féminin, un socle culturel à promouvoir

Traditions féminines à Mostaganem. Le patrimoine vestimentaire féminin, un socle culturel à promouvoir

Tous les peuples du monde s’attachent à leurs cultures généralement liées à leurs histoires, leurs traditions et leurs modes de vie desquels s’inspirent leurs patrimoines. L’Algérie œuvre toujours pour promouvoir ses richesses comme celles de la pluralité des vêtements notamment ceux portés par la femme algérienne dans sa diversité.
A Mostaganem, la tradition féminine se caractérise tellement par ce qu’elle porte lors des fêtes traditionnelles, les mariages et autres cérémonies. Dans cette ville, certaines spécialistes de la couture traditionnelle agissent par des activités promotionnelles, mettant en valeur ce patrimoine ancestral qu’est le costume cérémonial féminin nommé «Echedda Mestghalmia». Mme Touatia Azdia qui est une pionnière du traditionnel vestimentaire par ses diverses activités, s’intéresse singulièrement à la promotion de ce riche patrimoine. Cette dame nous renseigne qu’à Mostaganem, ce qui prévaut plus particulièrement dans ce domaine, c’est « Echedda Mestghalmia ».Celle-ci est un costume de cérémonie pour la mariée qui est impérialement élaboré avec des tissus nobles et surtout de la broderie aux fils d’or. D’où «El Medjboud» «El Fetla»,«ElSoutedj» et «El Aaguig». «Echedda Mestghalmia», nous dira cette artisane, est portée par la mariée avec «El Warda», la «Chechia», «Err3a3ache» «Ezzouawech», «El Soltane», etc…, lors de sa présentation au lendemain de la nuit de noces, soit au «Mehtar». Avec cette «Echedda», la mariée se présente aux convives avec une danse que l’on nomme «Chetha». Pour sa première sortie, à la mariée porteuse de  »Echedda », on rajoute  »El Haik ». La couturière rappelle que tout ce costume est fait main par des artisanes de la broderie sur tissu noble et avec du fil d’or. Mme T. Azia explique que pour promouvoir ce patrimoine, des dizaines de défilés furent organisées à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en vue de promouvoir cette richesse culturelle de la région. Grâce à ses activités, la dame vise la valorisation du patrimoine de la région de Mostaganem, sa préservation et sa transmission aux nouvelles générations de créateurs et de professionnels spécialisés dans le domaine de la confection d’habits traditionnels. Ce vêtement, en particulier, fait partie intégrante du patrimoine national car il a, de tous les temps, conservé ses valeurs inchangeables. Selon elle, il serait opportun que les autorités de la wilaya, notamment la Direction de la Culture et des Arts, s’activent à monter un dossier pour la promotion de cette richesse à l’UNESCO pour être classé patrimoine universel.  «Echadda El Mestghalmia» est une des principales variétés dans le costume féminin parmi ceux inventoriés. Il s’agit notamment des blousate dites »Zaim »,  »El Djouhar »,  »El Agguig », « Mensoudj »,  »Frimla  », ainsi que  »El Karako »,  »El Djabadoul »,  »El Fertasi  »,  »Essoltani » et enfin la  »Echedda Mestghalmia » utilisées par les femmes de Mostaganem, lors des mariages, ainsi que le Haïk et autres costumes féminins. Aujourd’hui, ce que recèle Mostaganem comme patrimoine précieux, héritage des ancêtres, doit être valorisé à travers une vitrine officielle mais pas seulement il doit être surtout reconnu à un autre niveau par un classement universel.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. Le wali partage la fête de l’Aïd avec les personnes âgées

A Mostaganem, la journée de ...

Le ministre de l’Education Nationale à Mostaganem. Des avancées et des satisfactions

Le ministre de l’Education nationale, ...

Coopération à Mostaganem. Partenariats obsolètes et conventions fantaisistes

A Mostaganem, comme partout ailleurs, ...

Circulation routière à Mostaganem. Ville congestionnée attend mesures adaptées

Ces dix derniers jours du ...

Agriculture à Mostaganem. Le wali supervise les récoltes primaires de la pomme de terre

Le chef de l’Exécutif a ...