Accueil » CHRONIQUE » Tous contre à la violence faite aux femmes !

Tous contre à la violence faite aux femmes !

«L’heure est venue d’une action transformatrice qui met fin à la violence contre les femmes et les filles», a indiqué l’ONU, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes. La violence faite aux femmes est un vrai fléau chez nous. Parmi le nombre total de cas de violence à l’égard des femmes, les services de sûreté nationale ont enregistré 3.405 cas d’agressions physiques depuis janvier dernier, contre 5.105 cas en 2021, et 1.036 cas de mauvais traitements contre 1.462 cas l’année passée ainsi que 48 cas d’agressions sexuelles, contre 71 cas enregistrés au cours de la même période en 2021, a indiqué à l’APS la cheffe de la brigade chargée de la protection des personnes vulnérables à la Sûreté de wilaya de Boumerdès, commissaire de police, Chergui Zahra. Elle a affirmé que le nombre de cas de violences faites aux femmes a connu une «baisse significative» en 2022 au niveau national par rapport à l’année précédente, avec 4.616 cas enregistrés depuis janvier 2022, contre 6.930 cas en 2021. En 2021, il a été enregistré 55 cas de «féminicide», selon le site  «Féminicide Algérie». «Ce bilan fait ressortir une augmentation des cas : en 2020, il y a eu 54 féminicides contre un bilan encore plus lourd en 2019 avec 75 cas, selon le recensement rendu public par Wiame Awres et Narimane Mouaci Bahi, initiatrices de l’opération de veille des crimes de féminicide commis à travers le pays », relaie «El Watan». En cette année 2022, le site recense 37 cas de féminicide, jusqu’au 13/11/2022. Le phénomène de la violence faite aux femmes est mondial. Ainsi en France, une femme meurt tous les 03 jours sous les coups de son compagnon ou d’un ex, une femme en France est victime d’un viol ou d’une tentative de viol toutes les 6 minutes. «Derrière ces chiffres tragiques, ce sont des femmes qui se sentent seules. Il faut rendre visible ces femmes», soulignent les associations féministes en France. Chergui Zahra a attribué cette baisse aux efforts nationaux déployés pour lutter contre les violences faites aux femmes, notamment le rôle de la DGSN dans le domaine de la prévention, de prise en charge, de sensibilisation et d’accompagnement. Les participants aux travaux de la table ronde sur la lutte contre les violences faites aux femmes, ont affirmé, mercredi à Alger, l’importance d’intensifier les campagnes de sensibilisation et de renforcer la coordination entre les secteurs concernés dans les domaines d’accompagnement et de la prise en charge des femmes violentées. Les participants, composés notamment de représentants des différents secteurs concernés et de la société civile, ainsi que des spécialistes dans le domaine, ont également plaidé pour la poursuite de la redynamisation des axes de la stratégie nationale sur la lutte contre les violences faites aux femmes, et souligné la nécessité de mettre en place une banque de données sur les cas enregistrés au niveau national, d’après l’APS. Ils ont appelé, dans ce sens, à la coordination des efforts dans les opérations de prise en charge et d’accompagnement au profit des femmes violentées. Oui, les femmes battues ou victimes de violence ont peur d’aller déposer plainte ou même d’en parler, car elles ne savent pas comment « faire » et craignent de se retrouver dans la rue. Raison pour laquelle, il faudra multiplier les efforts pour la prise en charge des victimes et cela sur tous les plans avec comme objectif de lui trouver un travail et un « refuge ». Une sensibilisation contre ce fléau est plus que nécessaire surtout dans les écoles, les lycées et les universités, tout en impliquant les médias dans cette lutte.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le tri sélectif, c’est de l’argent à gagner!

Que faire de nos déchets? ...

Le blé, l’autre «char»!

Malgré la chute des prix ...

La Palestine encore agressée!

Neuf Palestiniens ont été tués, ...

L’OPEP+ inflexible !

Les prix du pétrole brut ...

Un partenariat gagnant-gagnant!

Le président Tebboune a affirmé, ...