Accueil » RÉGIONS » Tourisme. Le manque de vision appauvrit le secteur

Tourisme. Le manque de vision appauvrit le secteur

Le tourisme à Mostaganem devrait être un des premiers leviers économiques de la wilaya. A croire que la région est dotée d’un potentiel naturel très attractif, d’un climat des plus convoitée, d’un patrimoine culturel très riche, d’un cadre de vie décent, d’une infrastructure hôtelière estimable et d’une sécurité appréciable pour permettre de drainer des visiteurs en masse. Cependant, la stratégie touristique de la wilaya n’est par au top. Une stratégie dont certains mécanismes ne sont pas assez affûtés pour faire de la Wilaya une destination touristique. Premièrement, on a tendance à confondre tourisme et saison estivale. Il faut préciser qu’à Mostaganem on a uniquement œuvré pour promouvoir le tourisme balnéaire et on a mis de côté les autres facettes du secteur tels que l’éco-tourisme, le tourisme responsable, le religieux et le tourisme culturel …Ces aspects devront être mis en exergue pour pouvoir parler de stratégie touristique. D’autre part, il demeure paradoxal de vouloir gérer un secteur économique par des procédés purement administratifs. Administrer un secteur dans sa diversité nécessite une vision et approches managériales à la hauteur des ambitions touristiques de la wilaya. C’est ainsi qu’il faut que sur la feuille de route puissent apparaître les objectifs de marketing touristiques que le secteur ne possède pas. Un autre constat, un peu préjudiciable, c’est la nonchalante implication des professionnels du tourisme dans la gestion du secteur. Cette situation, issue d’une profession désorganisée, a une incidence plutôt négative sur l’image que l’on veut de la wilaya. Aussi faut-il noter que la wilaya n’a pas encore arrêté les instruments propagandistes et publicitaires qui consentent la vente d’une image de marque du produit touristique. Pour ce qui est du domaine de l’investissement touristique dans la diversité, il n’a jamais fait l’objet d’une étude pour définir les options touristiques de la wilaya et c’est lamentable. L’implantation d’une école de formation des métiers de l’hôtellerie de la restauration et du marketing touristique a toujours été une utopie car ce que pouvait apporter à la wilaya n’intéressait aucun responsable. Un autre facteur aussi affligeant que les autres, c’est qu’au niveau des APC il n’y a aucun intérêt pour l’initiative touristique. Car la contribution des communes dans la promotion du tourisme est quasi nulle. On peut citer l’inexistence des guides touristiques, l’absence de plaques d’indication routière, le manque d’informations touristiques et la carence flagrante de services dédiés au tourisme locale que ce soit pour les municipalités balnéaires ou pour le reste. La question qui reste posée est de savoir si le secteur a une vision économique ou pas.

À propos CHAREF KASSOUS

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Mostaganem. De nouveaux programmes pour valoriser le couvert forestier

La forêt a toujours été, ...

Mostaganem. L’UGCAA pour davantage de défis

A l’instar des autres wilayas ...

Mostaganem. Les chefs de daira appelés à plus de rigueur

La persévérance du chef de ...

Journée Mondiale de la Douane à Mostaganem. Une institution engagée avec fierté professionnelle

Au niveau de la Maison ...

Enseignement supérieur à Mostaganem. Les débats sur le projet de modernisation de l’université lancés

Ce lundi 23 janvier, c’est ...