Accueil » RÉGIONS » Tourisme. La vitrine de la wilaya cherche promotion

Tourisme. La vitrine de la wilaya cherche promotion

La question de mise en œuvre des politiques de développement touristique à Mostaganem reste toujours posée. Il faut souligner dans ce contexte que wilaya peine à afficher une bonne mine et se fait de plus en plus bousculée par d’autres destinations aux politiques et stratégies plus efficaces. Car nombreux facteurs concomitants peuvent expliquer cette perte de vitesse continue. Le premier d’entre eux est sans doute l’absence d’une politique volontariste pour booster le secteur. D’un autre côté, d’autres blocages structurels persistent et confortent cette situation morose: des agences de voyages absentes pour booster le tourisme local, l’organisme de l’accompagnement absent notamment les syndicats d’initiatives du tourisme. C’est un des outils de relance et de promotion qui est la porte d’entrée privilégiée de tous lieux de vacance des estivants, et/ou des touristes. D’autres facteurs ne jouent pas non plus à l’avantage de la promotion touristique. L’absence caractérisée de synergie entre les acteurs locaux, souvent absence de professionnalisme des investisseurs en hôtellerie et en restauration, manque d’une annexe de formation en hôtellerie et en restauration, absence de circuits touristiques qu’ils soient culturels, historiques, archéologiques ou révolutionnaires, absence de guides patentés pour accompagner les touristes: en somme, la formation est nulle dans ce domaine. Tous ces aléas impactent négativement la qualité dans la prestation touristique. Pour pallier à ces difficultés, il conviendra de stimuler les opérateurs et les différentes parties prenantes directes et indirectes qui gravitent autour du secteur grâce à des politiques volontaristes et participatives. Trop rigide à l’heure actuelle et agissant chacun en franc tireur. Par ailleurs, l’étude SDAT reconnaît je cite que: «La wilaya est dans une phase de réalisation de plusieurs programmes sans vision stratégique, ni perspective de développement économique et social réfléchi». Pour cela, il est recommandé vivement la création d’un comité de pilotage sous l’autorité du wali composé des secteurs du tourisme, de la culture, des chefs de daïra, de la sécurité, de la santé, du commerce, des travaux publics, du président de l’APC du chef-lieu, de la jeunesse et des sports, de l’éducation, du président de la commission du tourisme de l’APW, du responsable de Mosta-propre, les commissaires des différents festivals, les responsables des chambres économiques, l’université, la conservation des forêts, le collectif du patrimoine, ainsi que des associations thématiques et des groupes sociaux influenceurs, œuvrant dans le tourisme notamment les associations hippiques et de la fantasia ainsi que les représentants de la fédération nationale des hôteliers.

À propos Mohamed Krelifa

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. Des eaux usées en pleine nature

Selon un expert en agronomie, ...

Les dessous du Souk de Ain Sefra. Des bénéfices du simple au double

Les ménagères Mostaganémoises et les ...

APC de Mostaganem. Les nouveaux élus ont du pain sur la planche

De tout temps, les APC ...

Elus locaux. Président d’APC rôles et missions

C’est avec amertume et désolation ...

Collectivités. L’Assemblée populaire communale en phase de mûrissement

De tout temps, les APC ...