Accueil » RÉGIONS » Tourisme. Faire sortir le secteur de sa léthargie

Tourisme. Faire sortir le secteur de sa léthargie

Pour pallier aux dysfonctionnements auquel est confronté le secteur du tourisme à Mostaganem, il conviendra de stimuler les opérateurs et les différentes parties prenantes directes et indirectes qui gravitent autour du secteur grâce à des politiques volontaristes et participatives. Le secteur semble être trop rigide à l’heure actuelle et les opérateurs agissent chacun en franc tireur. Par ailleurs, l’étude SDAT reconnaît que «la Wilaya est dans une phase de réalisation de plusieurs programmes sans vision stratégique, ni une perspective de développement économique et social réfléchie». Ceci étant, il est vivement recommandé la création d’un comité de pilotage sous l’autorité du Wali composé de tous les acteurs concernés par le tourisme, le fait que ce secteur est foncièrement transversal. Ce comité aura à chercher en premier lieu à soigner l’image de la wilaya à l’intérieur et pourquoi pas à l’extérieur, mais également à mettre en place une politique cohérente, dynamique, pour relever le secteur de sa léthargie totale, entre autres, par une stratégie de communication hardie. A présent, le web joue un rôle déterminant dans les réservations, il apporte plus de profits à notre économie si un jour nous visons un tourisme international; et puis les goûts ont changés, le touriste aujourd’hui cherche à découvrir d’autres segments, il bouscule les repères, il doit trouver les clés pour s’adapter à nous entraîner vers d’autres nouveaux modèles de consommations touristiques. Il est aussi à la recherche d’une offre touristique variée tout en respectant l’environnement parce qu’il est porteur de sensibilité écologique. Ce comité veillera à éviter que les différents plans et programmes soient pilotés à vue sans planification stratégique réelle de l’activité. Il aura également la tâche de réaliser un agenda évènementiel de nos différents produits touristiques. L’objectif commun c’est savoir vendre notre potentiel touristique, et maintenir l’attractivité et l’attrait autre que le balnéaire. En tout état de cause, le pôle d’excellence nord-ouest auquel nous appartenons devra être plus offensif qu’il n’est maintenant à l’égard d’autres niches à savoir, l’écotourisme, le tourisme rural, le tourisme thermal, le tourisme d’affaire, le tourisme religieux, le tourisme de ville, d’initier également le tourisme culturel et événementiel. Mais à ce jour, aucune approche ni études ne sont entreprises pour commencer dès maintenant à réfléchir à l’effet de développer ces niches. L’objectif sera de créer cette dynamique autour d’un tourisme constant dans le but de booster l’économie hôtelière aussi bien en haute qu’en basse saison. Il veillera à ce que le tourisme littoral contribue à donner conscience de l’identité et des responsabilités aux pouvoirs publics et aux populations des zones dans lesquelles il s’est développé. Le comité développera également une gamme de produits touristiques liée à la richesse et à la diversité de ses milieux naturels et culturels historiques et archéologiques donc à l’écotourisme, c’est la seule alternative de contenir le tourisme de masse qui est décrié de par le monde comme destructeur et pollueur de l’environnement. Pour réussir ce pari, différents mécanismes d’accompagnement et de suivi devront être mis en place. Une évaluation à mi-parcours sera nécessaire pour estimer l’efficacité de cette volonté de relance de ce secteur, avec outils de mesure d’impacts, actions correctives si nécessaires.

À propos Mohamed Krelifa

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. Des eaux usées en pleine nature

Selon un expert en agronomie, ...

Les dessous du Souk de Ain Sefra. Des bénéfices du simple au double

Les ménagères Mostaganémoises et les ...

APC de Mostaganem. Les nouveaux élus ont du pain sur la planche

De tout temps, les APC ...

Elus locaux. Président d’APC rôles et missions

C’est avec amertume et désolation ...

Collectivités. L’Assemblée populaire communale en phase de mûrissement

De tout temps, les APC ...