Accueil » Sbah Rabbi » Touche pas à mon pain !

Touche pas à mon pain !

Il est devenu coutumier chez nos boulangers de suspendre la vente de pain «normal» à un prix contrôlé par l’Etat pour proposer un pain plus cher dit «smid», en fait seulement saupoudré de semoule. Au double du prix. A partir de 10h30-11h, le pain «smid» fait la loi contraignant les clients à en acheter pour éviter de rentrer les mains vides chez soi. Proposer une variété de pain de plus en plus sophistiqué (pain-olive, pain complet, pain sans sel et autre pain d’avoine) comporte en soi une démarche commerciale à la grande satisfaction des clients qui ont le choix entre divers produits. Mais imposer indirectement au client un produit plus cher en jouant sur sa privation relève de la tricherie commerciale. N’oublions pas que le pain comporte une symbolique particulière dans nos traditions maghrébines et que l’augmentation de son prix a fait l’objet d’émeutes incontrôlable, dont les plus célèbres, celle de Casablanca et celle du Caire. Nous n’en sommes pas encore là heureusement, mais ce laisser-aller concernant un produit subventionné par l’Etat suppose une complicité générale y compris celle du consommateur qui consent à s’inscrire dans cette machination. Il en a été ainsi pour l’augmentation du prix de la viande jusqu’à mettre les citoyens dans l’incapacité d’en acheter, du moins pour une bonne partie de la population. On peut rétorquer que la viande n’est pas subventionnée par l’Etat mais les aides apportées aux éleveurs qui nous saignent, oui. Les mécanismes de fixation des prix des produits de première nécessité sont certes complexes mais les théoriciens nous enseignent que le prix est un rapport de force. Entre qui et qui ? Là est la question.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

France. Les agriculteurs en colère à nouveau dans les rues de Paris

Avant l’ouverture du Salon de ...

Le Carrefour de Mostaganem

Douane. L’Inspection Divisionnaire à pied ...

Cessez-le-feu immédiat à Ghaza. Le Conseil de sécurité échoue à faire aboutir les efforts de l’Algérie

Le Conseil de sécurité des ...

3000 requêtes réceptionnées en 2023 par le Médiateur de la république de la wilaya. Plus de 240 dossiers d’investisseurs reçus et transmis au wali

L’usine Renault, production d’Oued Tlélat, ...

Ghaza. 26 pays de l’UE appellent à une «trêve humanitaire immédiate»

Vingt-six Etats membres de l’Union ...