Accueil » RÉGIONS » Tissemsilt. Simulation contre les risques d’inondation

Tissemsilt. Simulation contre les risques d’inondation

Dans le cadre de la finalisation de la mise à jour du plan d’organisation d’urgence de la wilaya de Tissemsilt, en application des dispositions du décret exécutif n°19-59 du 02 février 2021 qui précise les modalités d’élaboration et d’exécution des plans d’organisation d’urgence, une manœuvre de simulation a été organisée à Lardjem, sous l’égide du wali de Tissemsilt, M. Abbes Badaoui, en présence des membres de la commission sécuritaire de la wilaya, des directeurs d’exécutif, des chefs de daïra ainsi que des élus, dans une manœuvre de simulation. Pas moins de deux cents agents de la Protection civile ont participé à une simulation au niveau de l’oued « Tamallahet » à Lardjem. La Protection civile a mobilisé d’énormes moyens matériels dans le cadre de la lutte contre les risques d’inondation. En effet, l’oued « Tamallahet » a toujours constitué un véritable danger, parfois tragique, pour les populations et les biens. Selon le directeur de la Protection civile de la wilaya de Tissemsilt, cette manœuvre pratique vise à sensibiliser surtout la population contre les risques d’inondation. En effet, une telle opération a regroupé l’ensemble des chefs des neufs modules, issus des différents secteurs qui ont, chacun dans le cadre de ses prérogatives, exécuté le plan Orsec déclenché en simulation à travers les différentes interventions de sauvetage et de secourisme. L’oued « Tamallahet », situé dans la partie nord de la ville de Lardjem, a débordé et ce, au même titre que autres zones considérées comme les points noirs de la région, causant d’importants dégâts matériels et pertes humaines. Le QG implanté non loin de l’endroit de la catastrophe et équipé a accueilli plusieurs victimes alors que d’autres ont été prises en charge au niveau du poste médical avancé et, fort malheureusement, on déplore deux décès. Les informations échangées par les chefs d’unités de la Protection civile ont fait état de l’effondrement de certaines habitations alors que plusieurs personnes sont portées disparues, au moment où d’autres étaient prises au piège par la déferlante des crues. Des instructions ont été données par le chef de l’unité principale qui a appelé les agents à ne pas paniquer et d’agir en groupe afin de maîtriser la situation. Un important dispositif a été renforcé au niveau de la zone où se trouve la rue des Jardins, très peuplée et, donc, exposée à un réel danger. Ainsi, les habitants ont donc été éloignés dans un endroit sûr alors que l’oued enregistre une montée des eaux de plus de 1,5 m. Au vu de la gravité de la situation, le chef de l’unité principale n’a eu d’autres choix que d’alerter son directeur de wilaya sur l’incapacité de ses hommes à y faire face et donc, il y avait lieu de déclencher le plan Orsec, avec la mobilisation de l’ensemble du personnel de la Protection civile. C’est ainsi que dans le cadre de ce plan, le pont de l’oued « Tamallahet » qui a été envahi par les eaux pluviales, a été interdit aux automobilistes et ce, grâce à la coordination des agents de la sûreté et de la gendarmerie nationale qui n’ont fait qu’exécuter les instructions contenues dans le plan en question. Cette manœuvre de simulation a été menée suite au scénario de l’inondation de l’Oued « Tamallahet » qui traverse la ville de Lardjem alors que des citoyens sont dans le marché hebdomadaire, causant la mort d’un certain nombre de citoyens et en blessant d’autres, sans compter des fuites d’eau dans les quartiers voisins de cette vallée ainsi qu’un blocage de la RN 19 en raison de l’accumulation de pierres et de boue, selon le Directeur de la Protection Civile de la wilaya de Tissemsilt. L’Unité Secondaire de la Protection Civile de Lardjem est intervenue immédiatement après avoir reçu un appel de détresse des citoyens au niveau du marché hebdomadaire et des maisons avoisinantes, pour faire comprendre que l’ampleur de la catastrophe était importante pour activer le plan étatique d’inondation. L’intervention de la même unité secondaire a nécessité une demande d’appui de l’unité principale de la Protection civile de la wilaya de Tissemsilt et des unités secondaires pour les départements de Lazharia, de Bordj Bounaâma et Ammari. Les équipes d’intervention des Unités de la Protection Civile, dès leur arrivée sur le site du marché hebdomadaire, ont procédé à l’exhumation des corps des victimes qui avaient été emportées par l’Oued «Tamallahet», ainsi qu’à l’absorption des eaux de pluie à l’intérieur des habitations proches du Oued, avec l’aide des agents de l’unité de l’ONA, ainsi que la réouverture de la TN 19 après enlèvement des cailloux et boues accumulés. Parallèlement à l’intervention des agents de secours et d’intervention de la Protection Civile, les premiers soins ont été prodigués aux blessés qui ont vite été transportés à la polyclinique de Lardjem pour y recevoir les soins nécessaires. On suppose que cette catastrophe naturelle enregistrera des pertes qui se sont soldées par la mort de quatre personnes et la blessure de sept autres, alors que la perte de quatre personnes qui ont été emportées par les torrents, a été enregistrée, selon le même responsable. De leur côté, les Directions des Travaux Publics et des Ressources en Eau ont mobilisé leurs ressources humaines et matérielles pour intervenir dans l’enlèvement des pierres et de la boue accumulées à la suite de l’inondation de cette vallée, qui a provoqué des pluies torrentielles sur le marché hebdomadaire de Lardjem. De son côté, la Direction de logements a fourni un hébergement provisoire aux familles dont les maisons ont été endommagées par les inondations de la vallée de Tamallahet, au niveau de la salle omnisports. La Direction de la Protection Civile a mis en place un centre de commandement opérationnel et un centre médical avancé au niveau du marché hebdomadaire de la commune de Lardjem. Un centre de commandement opérationnel fixe a également été installé au siège de la wilaya (Cabinet) de Tissemsilt pour suivre le déroulement de cette manœuvre. Plus de 200 agents à intervenir et 30 engins de différentes tailles ont été attelés pour mettre en œuvre cette manœuvre. Les Directions de la Protection Civile, de la Santé, du Commerce, de la Promotion des exportations, des Transports, des Travaux publics, de l’Hydraulique, de l’Energie, des Mines, du Logement, de la Sûreté de wilaya, du Groupement du Darak El Watani ont participé à cette manœuvre virtuellement appliquée. L’objectif de l’organisation de cet exercice pratique est de connaître l’état de préparation de l’?tat à la prévention des inondations, ainsi que d’évaluer l’état de préparation des différents secteurs de l’?tat à faire face aux dangers causés par les inondations et les pluies torrentielles.

À propos ABED.MEGHIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tissemsilt. Le 24 février fêté dignement

La célébration du double anniversaire ...

Journée nationale du Chahid à Lardjem (Tissemsilt). Recueillement à la mémoire des martyrs

A l’instar de toutes les ...

Tissemsilt. Relogement de 600 familles au chef-lieu de wilaya

Six cent (600) familles, résidant ...

Bilan mensuel de la Sûreté de Tissemsilt. 26 accidents de la route durant le mois de janvier

Les services de la sécurité ...

Urbanisme et environnement à Tissemsilt. 80 violations relevées durant le mois dernier

La police de l’urbanisme et ...