Accueil » RÉGIONS » Tissemsilt. Le wali en visite d’inspection dans la daïra de Bordj Bounaâma

Tissemsilt. Le wali en visite d’inspection dans la daïra de Bordj Bounaâma

«Des retards dans les réalisations des chantiers de logements et chemins communaux». Une grande attention accordée par le wali de Tissemsilt, M. Nehila Laâredj, pour assurer le développement de la wilaya. Cela s’est concrétisé dans les réunions de coordination, intitulées l’état d’avancement des réalisations, qui étaient au centre de l’ordre du jour des conseils de wilaya à plusieurs reprises, en plus des visites de travail et d’inspection sur le terrain. Le wali a inspecté les travaux en cours dans une annexe secondaire (lycée) de la commune de Bani Chouaib, qui a été convertie en collège inutilisé, en une annexe secondaire, avec un montant estimé à 50.735.213 DA, pour un délai de 03 mois. Le chef de l’exécutif de Tissemsilt, M. Nehila Laâredj, a inspecté le projet de réalisation de 114 logements locatifs publics au chef-lieu de la commune de Béni Chaib qui a connu un sérieux retard d’achèvement. Sur place, le premier responsable de la wilaya a donné des instructions strictes pour accélérer le rythme de réalisation et les travaux extérieurs de ce projet et le relier aux différents réseaux notamment l’électricité, le gaz, l’AEP et l’assainissement dans les plus brefs délais afin qu’il puisse être livré à ceux qui le méritent dans les meilleurs délais. D’autre part, M. Nehila Laâredj a procédé, ce jeudi dernier à Sidi Slimane, à la pose de la première pierre d’un projet de groupe scolaire (Type B), d’un montant financier de 45.517.153 DA pour un délai de 06 mois. Et dans la même commune, le wali de Tissemsilt a inspecté le projet d’entretien des chemins communaux reliant Sidi Slimane centre au douar Kenanecha, douar Rouinia, à la limite du douar M’hainia sur 10,70 km. Les travaux qui ont été lancés en l’an 2020, non pas été finis ; à ce sujet, le wali qui a constaté un grand retard, malgré son lancement depuis plus de 02 ans, n’a pas été satisfait de ce rythme des travaux. Et dans la commune de Béni Lahcene, M. Nehila Laâredj a procédé à l’inauguration du stade de proximité au douar Ain El Bergoug et a visité la cantine scolaire de l’école «Chahid Ghali Kouider» au douar Akrachia. Et à la commune de Bordj Bounaama (chef-lieu de daïra), le wali de Tissemsilt a procédé à la mise en service du projet de raccordement au gaz naturel du douar « Belkanoun » au profit de 201 familles, dans une ambiance de joie parmi les bénéficiaires. Le chef de l’exécutif a ordonné la nécessité de mener des opérations de sensibilisation pour éviter les accidents dangereux causés par le monoxyde de carbone tels que la suffocation et les fuites de gaz chaque année, en particulier avec l’arrivée de l’hiver et la vague de froid qui soulève généralement des accidents domestiques dus à la mauvaise utilisation des appareils de chauffage. Grâce aux efforts consentis par la wilaya, 93 centrales gaz ont été raccordées dans le cadre du programme Fonds de solidarité et de garantie des collectivités locales, d’un montant estimé à 1.918,87 millions de DA où 6.650 foyers ont été raccordés le long du réseau équivalent à 600 km et 87 centres ont été raccordés à l’énergie gaz dans le cadre du programme des zones isolées. L’enveloppe s’est élevée à 450 millions de DA puisque 4.404 foyers ont été raccordés le long d’un réseau équivalent à 451 km. En supervisant le projet du centre de proximité des impôts qui accuse un retard dans la réalisation, le wali a mis en demeure le maître d’ouvrage, d’accélérer la cadence des travaux, d’organiser le chantier en vue de rattraper le retard dont les travaux qui ont commencé le 30 avril 2014, ne sont, à ce jour, toujours pas terminés. Le souhait du wali est que les projets puissent d’être livrés dans les délais. Ce dernier saisira l’occasion de faire l’évaluation de tous les projets, en ne manquant pas de rappeler aux entreprises chargées de la réalisation de ces derniers, de respecter les délais, afin d’éviter des situations qui risquent de les mettre en souffrance. Et c’est la bonne guerre pour un développement intègre et durable. C’est dans cette optique que les citoyens de la zone rurale des différents douars ont exposé au wali, leurs préoccupations qui tournent autour de leurs problèmes quotidiens, l’AEP, la route et le logement rural. Le wali a longuement discuté avec les citoyens, de leurs préoccupations et des voies et moyens à entreprendre pour leurs trouver des solutions lesquelles viendront de ces programmes de développement dont la finalité est le bien-être de la population. Ainsi au cours de ses visites de travail et d’inspection officielles et inopinées qui l’ont conduit à travers les communes et les douars que compte la wilaya de Tissemsilt, il a pu s’enquérir de visu et entendre les préoccupations des citoyens. En effet, il a misé depuis sa désignation à la tête de la wilaya de Tissemsilt, sur la réflexion, la vision stratégique et l’évaluation des besoins du terrain pour s’attaquer à une dynamique de développement dans tous les secteurs. Le wali veut assurer aux habitants de la wilaya de Tissemsilt, de sa disponibilité pour un développement intègre et durable ainsi que de leur disponibilité à toutes les doléances, ayant trait à leur préoccupation quotidienne. Tout en organisant des tournées sur le terrain, il a voulu constater les insuffisances et autres lacunes qui caractérisent les communes et les douars ainsi que l’identification des opérations de développement local, au profit des populations les plus démunies. A la fin de son périple, le wali, lors d’un point de presse en cette occasion, expliquera sur l’objectif de ces visites sur le terrain, non seulement d’inspecter les projets de développement, mais écouter la population pour leurs doléances, tout en essayant de trouver des solutions pour mettre fin aux différents problèmes que connaissaient les habitants de ces localités. Dans le cadre de la concrétisation davantage de la démocratie participative à Tissemsilt, le premier responsable de la wilaya de Tissemsilt, M. Nehila Laâredj, est allé à la rencontre des citoyens des communes de Bordj Bounaâma, Sidi Slimane, Béni Lahcene et Béni Chaib et a ouvert le dialogue avec eux sur leurs besoins et préoccupations, en présence des directeurs exécutifs et des élus de quatre communes. Il y a lieu de signaler que cette rencontre s’est déroulée dans le siège de la maison de la culture de Bordj Bounaâma. C’est dans cette optique que les citoyens de la zone rurale des différents douars ont exposé au wali leurs préoccupations qui tournent autour de leurs problèmes quotidiens, l’AEP, la route, les pistes et le logement rural, l’électrification rurale et le gaz ainsi que l’aménagement, la santé , l’éducation. Le wali a longuement discuté avec les citoyens, de leurs préoccupations et des voies et moyens à entreprendre pour leur trouver des solutions lesquelles viendront de ces programmes de développement dont la finalité est le bien-être de la population.

À propos ABED.MEGHIT

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Tissemsilt. Un grand hommage à la presse de l’Ouarsenis

C’est au siège de la ...

Le ministre de la Jeunesse et des Sports à Tissemsilt. Une enveloppe budgétaire globale de 05 milliards de DA pour 39 opérations

Poursuivant ses visites de travail ...

Le ministre du Travail en visite d’inspection à Tissemsilt. Inauguration du nouveau siège de l’annexe du FNPOS

Le ministre du Travail, de ...

Journée nationale du Savoir à Tissemsilt. Les legs d’Abdelhamid Ibn Badis toujours vivant!

La Direction de l’éducation de ...

Tissemsilt. Chaleureuse réception offerte par le wali

Le wali de Tissemsilt, M. ...