Accueil » MONDE » Territoires occupés. La CONASADH dénonce l’embargo imposé aux maisons des militants

Territoires occupés. La CONASADH dénonce l’embargo imposé aux maisons des militants

La Commission nationale sahraouie des droits de l’homme (CONASADH) a dénoncé vigoureusement vendredi la politique d’embargo imposée par les autorités de l’occupation marocaine aux maisons des militants sahraouis dans les territoires occupés. Dans un communiqué, la CONASADH a dénoncé énergiquement l’embargo imposé aux maisons des militants sahraouis par le Maroc dans les territoires occupées au vu et au su de la Minurso qui joue, désormais, « un rôle complice » avec l’occupation marocaine, exprimant sa solidarité « inconditionnelle avec toutes les familles sahraouies victimes de l’oppression marocaine ». A ce propos, elle a renouvelé son appel en direction du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour assumer sa mission consistant, essentiellement, en la protection des civils sahraouis en temps de guerre, mettant en garde contre les séquelles issues des politiques oppressives de l’occupation marocaine. La CONASADH a également plaidé pour la prise de mesures urgentes pour protéger les Sahraouis désarmés, l’envoi d’une mission pour enquêter indépendamment dans les crimes commis et la création d’un mécanisme international indépendant pour protéger et surveiller les droits de l’Homme au Sahara Occidental. Elle a, en outre, appelé le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) et les instances de surveillance relevant de l’ONU a faire pression sur le Maroc pour l’ouverture des territoires sahraouies occupées aux organisations internationales, aux observateurs et aux journalistes pour s’enquérir de la situation alarmante des droits de l’Homme. Exhortant l’ensemble des organisations et instances internationales et nationales au lancement de campagnes de sensibilisation pour faire pression sur le Maroc en vue de libérer les détenus sahraouis jugés pour leur positions politiques, la CONASADH a affirmé qu »elle suivait, avec beaucoup d’intérêt, la dégradation flagrante des droits de l’Homme dans les territoires occupés, suite à l’agression militaire menée le 13 novembre dernier contre le peuple sahraoui.

À propos Carrefour

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Cessez-le-feu immédiat à Ghaza. Le Conseil de sécurité échoue à faire aboutir les efforts de l’Algérie

Le Conseil de sécurité des ...

3000 requêtes réceptionnées en 2023 par le Médiateur de la république de la wilaya. Plus de 240 dossiers d’investisseurs reçus et transmis au wali

L’usine Renault, production d’Oued Tlélat, ...

Ghaza. 26 pays de l’UE appellent à une «trêve humanitaire immédiate»

Vingt-six Etats membres de l’Union ...

Ghaza. Le bilan dépasse les 29.000 martyrs palestiniens

Le bilan de l’agression génocidaire ...

Développement local. Pour impulser le ...