Accueil » ACTUALITE » Tenue de la conférence mixte algéro-égyptienne. Consolider les relations bilatérales et de coopération

Tenue de la conférence mixte algéro-égyptienne. Consolider les relations bilatérales et de coopération

L’objectif visé par l’organisation de cette rencontre tenue hier à l’hôtel El Djazaïr (ex Saint Georges) à Alger, est la consolidation des relations bilatérales et de coopération entre l’Algérie et l’Egypte. Il est souhaité par contre, à court terme, plus d’implication des hommes d’affaires des deux pays pour une fluidité de l’investissement et des échanges commerciaux. Le forum des hommes d’affaires Algéro-égyptien s’est ouvert, hier à l’hôtel El Djazaïr à Alger en présence de son excellence l’ambassadeur d’Egypte et en l’absence du ministre de l’industrie. Après une longue attente due essentiellement à l’absence des ministres tel que stipulé dans l’ordre du jour, le représentant des entrepreneurs algériens UNPE à Constantine a fait un bref aperçu sur le plan de relance économique. Celle-ci constitue, actuellement, le cheval de bataille des pouvoirs publics. Selon Benarab Abdellah, ce plan de relance constitue la priorité du président de la République pour encourager l’investissement et partant, garantir la stabilité du pays grâce à la volonté d’aller vers une économie stable qui prend en considération le développement des ressources humaines. L’orateur réitère la position du président de la République à la faveur de la dernière rencontre sur le développement économique, que l’année 2022 sera une année charnière pour l’économie. Les relations bilatérales entre les deux pays que sont l’Algérie et l’Egypte. L’Ambassadeur, Dr Mokhtar Ourida, a d’emblée mis en exergue cette relation bilatérale qui s’est soldée par des échanges commerciaux d’excellence et forts entre les deux pays. Selon l’orateur cette relation s’est amplifiée grâce au volume des échanges. Son excellence ambassadeur a, à son tour, rappelé la position de l’Algérie concernant la réforme de l’Economie par affirmer que l’Algérie est un excellent potentiel qui constitue une fenêtre sur l’Afrique en matière d’investissement, ce qui d’ailleurs, incite l’Egypte à entreprendre des relations de partenariat entre les deux pays. Enfin, le DR Mokhtar Ourida a annoncé la mise en place, incessamment, d’un conseil d’affaires entre l’Algérie et l’Egypte. Dans cette optique, l’ambassadeur a focalisé sur ce futur partenariat pour booster l’économie des deux pays surtout après les répercussions désastreuses de la crise sanitaire. Les patrons des grandes entreprises égyptiennes, telles la firme El SWEEDY Electric créée en 2006, son PDG Mustapha Awad a, à son tour, dans cette brève allocution, abordé les réalisations de cette entreprise pour la dynamisation de l’appareil productif tant sur le plan qualitatif que quantitatif. Plus de 15% de sa production est destinée à l’export avec en sus une production de 300,000 câbles par an soit un chiffre d’affaires plafonnant les 57 millions de dollars, ce qui la place comme étant la plus grande entreprise dans l’exportation des câbles électriques en Algérie. D’autres entreprises leaders telles Orascom, qui, pour rappel, était l’une des premières entreprises égyptiennes en téléphonie mobile implantée en Algérie, sont présentées dans cette rencontre au côté des représentants du club des entrepreneurs arabes. Le mot de la fin est revenu à Yasser Karni, responsable du bureau commercial égyptien en Algérie avant la clôture de cette rencontre par l’ambassadeur d’Egypte.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le SITEV du 30 au 02 juin à la Safex. Une opportunité aux professionnels du tourisme

Le Salon international du tourisme ...

Marché pétrolier mondial. Quelles perspectives à court terme?

Le ministre de l’Energie et ...

Banque Mondiale. 18,5 milliards de dollars de perte à Ghaza

Le bilan de cette agression ...

Agression israélienne contre Ghaza. De nouvelles victimes parmi les journalistes

Reporter sans frontières (RSF) a ...

Lancement du Réseau associatif pour le dialogue et le bon voisinage algéro-africain. Soutien pour les dynamiques participatives

Une convention de partenariat et ...