Accueil » ACTUALITE » Tension à l’université de Relizane. Le Collectif des organisations estudiantines interpelle le président de la République

Tension à l’université de Relizane. Le Collectif des organisations estudiantines interpelle le président de la République

Dans un communiqué rendu public, les organisations estudiantines s’adressent au président de la République et au ministre de l’Enseignement supérieur pour solliciter la dépêche d’une commission enquête sur le cas de l’étudiant Jallouli Lakhdar. Le Collectif des organisations estudiantines de l’Université « Martyr Ahmed Zabana » a rendu public un communiqué par lequel ils dénoncent dont une copie qui nous a été remise, par lequel il a déclaré qu’à la lumière de la responsabilité qui nous est confiée en tant que société et partenaires actifs de la vie étudiante universitaire, nous présentons aujourd’hui à l’opinion publique dans une position unifiée et à partir de nos insatisfactions et plaintes antérieures. Le grave impact du récent incident auquel l’étudiant universitaire, Jallouli Lakhdar Amine, à la Fac des Sciences Humaines et Sociales a été victime d’abus de la part de l’employé, le professeur de la même Fac, en portant plainte auprès des services de sécurité et en le déférant devant la justice pour le délit d’insulte à un employé dans l’exercice de ses fonctions et d’atteinte à sa dignité. Il est utile de bien préciser que l’étudiant n’a proféré aucune insulte et ceci est un reportage de mon actualité par les agents de sécurité de la compagnie « Amen garde » et les services de sécurité de l’Université de Relizane, au niveau de la Faculté des Sciences Sociales et Humaines, ainsi que la déclaration de l’étudiant qui a relaté le déroulement de l’incident, et tout ces rapports et déclarations ont été soumis aux services du directeur de l’université qui n’a pas bougé le petit doigt. « Un étudiant de la salle d’examen risque d’être transféré en justice puis en prison. Par conséquent, il est devenu impératif et prioritaire de dissuader toute action susceptible de nuire à la famille des étudiants et le campus universitaire, surtout à la lumière des défis que traverse l’université algérienne, sans pour autant parler de l’importance que le ministère de tutelle attache à la charte de déontologie professionnelle et son accent à chaque occasion pour couper tous ces comportements et un soutien inconditionnel à l’étudiant et à toutes les victimes de violences verbales et physiques à l’université avec une demande d’envoi d’une commission ministérielle pour ouvrir une enquête sur les signalements auprès des autorités compétentes dont la Présidence de la République, le ministre de l’Enseignement Supérieur et des Offices.

À propos N. Aymen

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Arrestation d’une personne et saisie d’une arme blanche prohibée

Les éléments de la 8ème ...

Relizane. Démantèlement d’un réseau pour vol avec menaces

Dans le cadre de la ...

Relizane Raccordement de 3 251 foyers au réseau électrique et 11010 familles au gaz de ville

Dans le cadre de l’achèvement ...

Relizane.76 dossiers au rôle du Tribunal criminel de l’année 2024

Les audiences concernant 76 dossiers ...

Relizane. Gulf Bank Algérie partage sa joie avec les cancéreux

Fidèle à ses valeurs et ...