Accueil » ORAN » Téléphone portable, sac à main, bijoux, etc… Le vol à l’arraché traqué par la police

Téléphone portable, sac à main, bijoux, etc… Le vol à l’arraché traqué par la police

Le vol à l’arraché est un vol au cours duquel la victime se voit arracher un objet de valeur (téléphone portable, sac à main, bijoux, etc….). Il a la particularité d’être aussi rapide que violent. Un vol à l’arraché peut survenir à différents moments et endroits, lors d’une promenade, dans la rue ou lorsque vous êtes installé dans la terrasse d’un café par exemple. Il est souvent difficile de réagir dans ce cas-là tant le vol est inattendu. De nos jours, de tels cas sont devenus très fréquents dans les rues d’Oran et presque dans toutes les villes d’Algérie. Le phénomène du vol à l’arraché pratiqué par de jeunes délinquants prend de l’ampleur. Décidément les jeunes malfaiteurs à moto qui excellent dans le vol à l’arraché n’en démordent pas à Oran, plusieurs cas perpétrés par des jeunes gens opérant au moyen des deux roues. A l’époque, le phénomène n’était qu’à ses débuts et il se limitait à certaines ruelles. Mais force est de constater que plus on avance, plus le phénomène prend de l’ampleur, cela au grand dam des honnêtes citoyens d’Oran qui vivent sous la peur bleue de se voir agressés et dépouillés de leur téléphone portable ou sac à main. Il est difficile de circuler dans une quelconque rue de la ville en possession d’un objet précieux, sans ressentir cette crainte dévorante d’être pris pour cible par des jeunes voyous tapis dans l’ombre, prêts à vous agresser. En effet, chaque jour on assiste impuissamment à ce genre de pratiques néfastes menées par ces jeunes hors la loi. Actuellement les femmes constituent, dans la plupart des cas, la cible privilégiée de ces jeunes délinquants sans foi ni loi, car c’est elles qui circulent le plus souvent avec leur inséparable sac à main, sans aucune précaution. Dans ce sillage, de nombreux individus viennent d’être neutralisés par la police à travers diverses agglomérations de la ville d’Oran. La police ne peut faire face à ce phénomène sans le concours des citoyens.

À propos Y.chaibi

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Environnement. Gravats de matériaux, barres de fer et décombres font le décor de notre cité

Le fait de déposer, d’abandonner, ...

Prevention. C’est aussi le rôle des acteurs sociaux

Vols, agressions, drogue, prostitution, émigration ...

Eclairage public. Infractions à la pelle aux règles de sécurité

On sait tous que l’électricité ...

Centre hospitalier universitaire d’Oran (CHU). Casse-tête chinois pour le stationnement

Aller à l’hôpital n’est généralement ...

Cimetières. Ampleur des profanations et rites de sorcellerie

La plupart des cimetières de ...