Accueil » CHRONIQUE » Téléphone… en dérangement !

Téléphone… en dérangement !

Souvent, l’usager se plaint de la qualité tant du réseau téléphonique que du débit internet de la téléphonie mobile. Et pourtant, il a été dit que les trois sociétés en Algérie devraient assurer une très bonne couverture en 2020. La dernière sanction des trois opérateurs télécoms Mobilis, Ooredoo et Djezzy, pour mauvaise qualité de service, remonte à octobre 2020. Cette année, le régulateur a constaté de nouveaux manquements. Les opérateurs de téléphonie mobile Mobilis, Ooredoo et Djezzy ont reçu une mise en demeure de l’Autorité de régulation des postes et des communications électroniques d’Algérie, dimanche 24 octobre. Il est reproché aux trois sociétés télécoms la mauvaise qualité de service constatée sur les neuf routes et cinq autoroutes ciblées lors de l’opération de contrôle et d’évaluation de la couverture et de la qualité de service des réseaux GSM et 3G effectuée par ses services du 13 juin au 10 août 2021, rapporte «l’Agence Ecofin ». En octobre 2020, l’ARPCE a sanctionné les sociétés télécoms Mobilis, Djezzy et Ooredoo car n’ayant pas corrigé la mauvaise couverture 4G constatée au premier trimestre 2020 dans cinq wilayas d’Algérie, Elles devront régler une amende globale de 1 336 000 $. Mobilis, Djezzy et Ooredoo n’ont pas atteint le seuil de couverture réseau qui leur a été fixé. Selon l’Autorité de régulation, à travers ces manquements, « les trois opérateurs n’ont pas satisfait à certaines des exigences contenues dans leur cahier des charges respectif ». Selon le rapport d’enquête rédigé par l’ARPCE, la couverture télécoms GSM et 3G par Mobilis, Ooredoo et Djezzy n’a pas été conforme partout aux taux respectifs de 80% et 90% exigés. Djezzy a enregistré le plus de manquements. Dans la qualité du service voix GSM, c’est Mobilis qui a été le moins performant sur l’ensemble des zones cibles. Les trois opérateurs télécoms ont été relativement mauvais dans la qualité de la voix sur 3G et très mauvais pour ce qui est du FTP (protocole de transfert de fichiers par Internet). Et pourtant, c’est un marché « juteux ». Plus de 43,92 millions d’abonnés à l’internet fixe (ADSL, FTTH et 4G LTE/Wimax) et mobile (3G et 4G) ont été enregistrés durant le 2ème trimestre de 2021 en Algérie, contre 43,5 millions durant le trimestre précédent, selon le dernier rapport de l’Autorité de régulation de la Poste et des communications électroniques (ARPCE). Ce rapport a été élaboré selon une population algérienne estimée à 44,02 millions et un nombre des ménages estimé à 7,33 millions, au 31 mars 2021. La question qui mérite d’être posée est: pourquoi les trois opérateurs ne font pas assez d’effort pour satisfaire leurs clients. Le mobile est devenu une nécessité, pas un luxe.

À propos B.nadir

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Le Covid fait encore peur!

La France est actuellement confrontée ...

Le «forcing» de l’OPEP+

Les prix du pétrole ont ...

L’UE se retourne vers Alger!

Après l’arrêt des livraisons de ...

Ça gaze à l’UE !

Le plafonnement du prix du ...

La gériatrie, l’autre requête…

Le président du Conseil national ...