Accueil » ÉCONOMIE » Tebboune a présidé une réunion du Conseil des ministres. Loi de Finances et rigueur budgétaire

Tebboune a présidé une réunion du Conseil des ministres. Loi de Finances et rigueur budgétaire

La Loi de Finances 2021 sera axée essentiellement sur le volet social en cette rentrée mais surtout sur l’impérative nécessité de faire redémarrer la machine économico- financière. Le Président Tebboune a présidé, hier, une réunion du Conseil des ministres, a indiqué, samedi, un communiqué de la Présidence de la République. Celle-ci a été consacrée à l’examen du projet de Loi de Finances (PLF) 2022 et au débat d’exposés portant sur le Programme complémentaire de développement de la wilaya de Khenchla, des mesures urgentes pour la relance de l’activité minière et du secteur de la pêche», précise le communiqué de la Présidence. Cette réunion intervient quelques heures seulement après celle de la réunion du Gouvernement. Du pain sur la planche pour la Présidence et pour le Gouvernement, eu égard au contexte difficile mu surtout par des questions d’extrême urgence tels la diplomatie algérienne et les remous internes. De son côté, le gouvernement a examiné lors de sa réunion, tenue par visioconférence, sous la présidence du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, l’Avant-projet de la Loi de Finances pour l’année 2022 (APLF 2022). Selon un communiqué des services du Premier ministre, l’APLF 2022 fera l’objet d’un examen, lors de la prochaine réunion du Conseil des ministres. Lors de la présentation de son plan d’action devant les deux Chambres parlementaires, le Premier ministre, et néanmoins premier argentier du pays, a focalisé sur l’application de ce plan, selon des mécanismes de suivi stricts, et les moyens à mettre en oeuvre pour concrétiser sa feuille de route, eu égard à la crise multidimensionnelle qui secoue le pays. Pour Aïmene Benabderrahmane, les principaux points qui ont été soulevés, sont relatifs notamment à “l’absence de délais, d’indicateurs quantitatifs, de mécanismes de mise en œuvre et de sources de financement”, en affirmant que ce plan d’action “n’a rien d’un mirage, mais il s’agit plutôt d’un plan élaboré de manière méthodique et qui sera appliqué selon des mécanismes de suivi stricts, qui ne laisseront aucune place à l’improvisation”. L’orateur ne laisse aucune place à l’improvisation et a adapté la rigueur de par son statut de premier argentier du pays surtout que la crise sanitaire a plongé le pays dans un désastre socioéconomique. Pour Benabderrahmane, ce plan d’action devra permettre à l’Algérie d’arriver à bon port et de réaliser un rebond économique et social à tous les niveaux”. Ce plan est composé de cinq chapitres axés essentiellement sur l’engagement des réformes structurelles destinées à relancer l’économie nationale et moderniser le système bancaire et financier. Par rapport au volet social qui s’est taillé la part du lion, dans les interventions des députés, il rétorque à ce sujet que par rapport à ce volet du développement humain, notre pays occupait un classement “très avancé” en matière de développement humain dans le continent africain, estimant qu'”il est injuste de nier les acquis et de donner une image sombre portant atteinte à la renommée du pays” dans ce domaine.

À propos NADIRA FOUDAD

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

x

Check Also

Conférence de presse du président du CNPC. Plaidoyer pour la réussite du plan de relance économique

La CNPC se félicite de ...

Tourisme. Naissance de la fédération nationale des opérateurs

Les professionnels du tourisme se ...

Relance économique. Le Patronat plaide pour un nouveau code d’investissement

Le Patronat vient de saluer ...

Disparition de 11 harragas de Sidi Fredj. Le vendeur de la barque défectueuse interpellé

La première opération d’investigation des ...

«Corruption, dilapidation de deniers publics, octroi d’indus privilèges et abus de fonction». 08 ans de prison requis contre l’ex-ministre Houda Feraoun

Le procureur de la République ...